Bureau de gouvernance en itinérance - Première rencontre entre le Gouvernement du Québec et la Ville de Montréal

MONTRÉAL, le 2 août 2018 /CNW Telbec/ - En vue de renforcer la coordination des actions en matière de lutte contre l'itinérance sur le territoire de Montréal, une première rencontre s'est tenue le 31 juillet dernier entre le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), la Ville de Montréal, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS) et divers partenaires.

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, ainsi que la mairesse de Montréal, madame Valérie Plante, sont heureuses d'annoncer qu'elles se sont entendues afin de travailler, de façon concertée et en toute complémentarité, ­­sur 3 principes directeurs :

  • Partenariat et concertation : S'assurer d'avoir une meilleure coordination politique et administrative entre le réseau de la santé et des services sociaux et la Ville de Montréal en matière de lutte contre l'itinérance. Ainsi, la Ville de Montréal sera consultée par le MSSS, en temps utile et selon les règles officielles, sur les lois, les règlements, les programmes, les politiques ou les directives en lien avec l'itinérance la concernant ou l'affectant directement.
  • Complémentarité : Cette entente s'inscrit en complémentarité avec les politiques et les stratégies adoptées par le gouvernement et la Ville de Montréal en matière d'itinérance.
  • Effet de levier et efficience : Maximiser l'impact des actions dans la mise en œuvre de l'entente entre la Ville de Montréal, le CIUSSS et le MSSS et s'engager à produire un rapport conjoint sur les actions réalisées et les projets financés, s'il y a lieu, dans le cadre de cette entente, en lien avec les résultats et les retombées convenus conjointement.

Lors de cette rencontre, le Bureau de gouvernance en itinérance a pu convenir des fondements du partenariat à venir en ce qui concerne la lutte contre l'itinérance afin d'optimiser l'effet positif des mesures mises en œuvre, en parfaite complémentarité avec les différents plans d'action adoptés jusqu'à maintenant. 

Citations :

« Je suis très heureuse que cette première rencontre ait permis d'établir une approche de coordination qui nous donnera les moyens d'agir encore plus efficacement pour aider les personnes en situation d'itinérance de Montréal à se sortir de la rue, et de mieux prévenir ce phénomène auprès de nombreuses personnes vulnérables. Pour ce faire, nous mettons tout en œuvre pour optimiser les interventions qui seront faites sur le territoire de la métropole, notamment par un partage d'expertise qui mettra en commun nos forces respectives, au bénéfice de toute la population. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

« Nous sommes ravis d'avoir pu jeter les bases du Bureau de gouvernance en itinérance, non seulement pour mieux coordonner nos actions en tant que partenaires, mais aussi pour développer une vision commune des interventions à mettre en place pour optimiser l'aide aux personnes en itinérance à Montréal. Cette volonté commune nous permettra d'avancer sur des questions concrètes qui nous sont chères, notamment sur les questions entourant le développement de logements sociaux et la création d'un service de type « wet shelter » dans la métropole. »

Valérie Plante, mairesse de Montréal

Faits saillants :

À l'issue de cette rencontre, les parties s'engagent à assurer une meilleure coordination politique et administrative entre le réseau de la santé et des services sociaux et la Ville de Montréal, à arrimer les diverses actions entreprises, de manière complémentaire et cohérente, et à produire un rapport conjoint sur les projets financés et les résultats observés.

Le Bureau de gouvernance en itinérance est une initiative qui découle de Réflexe Montréal, une entente-cadre conclue en 2016 entre le Gouvernement du Québec et la métropole.

Rappelons que Réflexe Montréal vise à ce que le Gouvernement du Québec tienne compte des particularités de la métropole dans l'élaboration des lois, des règlements, des programmes, des politiques ou des directives qui la concernent directement.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2018/02/c7788.html

Partager