BUDGET 2020-2021 - Communiqué no 1 de 3 - Une somme record de 6,7 milliards de dollars sur six ans pour lutter contre les changements climatiques

QUÉBEC, le 10 mars 2020 /CNW Telbec/ - Le Plan budgétaire du Québec - Mars 2020 et le Budget de dépenses 2020‑2021, déposés aujourd'hui par le ministre des Finances, M. Eric Girard, et par le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, M. Christian Dubé, tracent la voie à des investissements sans précédent en transport collectif et en environnement, qui visent à transformer notre économie et à générer de la richesse pour tous les Québécois et Québécoises, tout en réduisant notablement nos émissions de gaz à effet de serre (GES).

Un plan ambitieux d'électrification et de lutte contre les changements climatiques
Alors que le Québec est l'endroit où l'on émet le moins de GES par habitant en Amérique du Nord, le gouvernement entend s'assurer de demeurer l'un des chefs de file mondiaux en environnement. Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques présentera bientôt son Plan pour une économie verte (PEV) 2030, qui pourra compter sur un total de 6,2 milliards de dollars d'ici mars 2026 pour ses différentes initiatives. Ce montant viendra doubler les investissements annuels par rapport au plan précédent. Le PEV deviendra ainsi le plus important chantier environnemental jamais entrepris dans l'histoire du Québec.

Ces investissements permettront notamment de soutenir des programmes phares du gouvernement en matière de lutte contre les changements climatiques, tels que Roulez vert, qui vise à encourager l'acquisition de véhicules électriques, et Chauffez vert, qui a pour objectif d'inciter les propriétaires d'une habitation utilisant un combustible fossile à le convertir en un système utilisant de l'énergie renouvelable.

De plus, des investissements importants seront consacrés à des mesures visant l'adaptation aux changements climatiques ainsi que le développement de l'expertise du Québec à leur égard. Une somme totalisant 473 millions de dollars est notamment prévue pour mettre en place des solutions conçues en concertation avec le milieu municipal et la communauté scientifique, qui réduiront l'incidence des inondations sur les communautés.

En plus des sommes de 6,2 milliards de dollars prévues dans le PEV, près de 500 millions de dollars additionnels seront consacrés à d'autres mesures visant la protection de l'environnement, notamment pour mettre en œuvre un plan d'agriculture durable et pour appuyer différents efforts visant l'amélioration du recyclage.

Rappelons que le Québec s'est engagé à réduire ses émissions de GES de 37,5 % par rapport à leur niveau de 1990, et ce, d'ici 2030. Cette cible est cohérente avec les engagements internationaux.

Investissements majeurs en transport collectif
Résolument orienté vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l'adaptation aux changements climatiques, le Plan québécois des infrastructures (PQI) 2020‑2030 attribue des investissements majeurs au secteur du transport collectif, qui viendront notamment appuyer les villes et les sociétés de transport en commun pour le développement d'une vision intégrée en cette matière sur leur territoire.

Plus particulièrement, six projets structurants de transport collectif électrique figurent désormais dans le PQI. Les projets s'articulent autour des villes suivantes :

  • Québec
  • Gatineau
  • Montréal
  • Laval
  • Longueuil
  • Chambly

Un effet positif sur l'économie du Québec
Le gouvernement prévoit, dans le présent budget, que les différentes mesures environnementales, notamment celles visant l'électrification des transports, auront des effets positifs sur l'économie du Québec. En effet, elles devraient notamment favoriser la balance commerciale du Québec en permettant une diminution des importations d'hydrocarbures de plus de 1 milliard de dollars, ce qui équivaudra, selon les projections, à 7 % des importations d'hydrocarbures prévues en 2030. Le Québec pourra également tirer profit d'une hausse de ses exportations dans le domaine des technologies vertes.

Citations :

« Notre deuxième budget marque un tournant important pour l'avenir du Québec. En annonçant des investissements sans précédent pour mettre en œuvre un plan environnemental ambitieux, nous misons sur le développement d'une économie verte qui permettra de créer de la richesse et de réduire considérablement nos émissions de gaz à effet de serre. Nous posons, dès maintenant, des gestes forts pour nous assurer que nos enfants et nos petits-enfants vivront dans un Québec vert et prospère. »

Eric Girard, ministre des Finances du Québec et ministre responsable de la région de Laval

« Le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 est le plan le plus ambitieux jamais présenté par un gouvernement pour engager le Québec dans la modernité. Il nous permettra de mettre en branle le plus grand chantier de notre histoire en matière de développement du transport collectif. La qualité de vie des citoyens ainsi que la compétitivité des grandes villes et des entreprises dépendent en grande partie de la performance et de l'attractivité des systèmes de transport collectif. Ce n'est pas seulement un bénéfice économique : c'est une réponse aux grands défis environnementaux de notre époque. »

Christian Dubé, ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor

Liens connexes :

Tous les détails du budget 2020-2021 :
http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2020-2021.

Tous les détails du budget de dépenses 2020-2021 :
https://www.tresor.gouv.qc.ca/budget-de-depenses/budget-de-depenses-2020-2021/.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2020/10/c7097.html

Partager