En action pour la main-d'œuvre - Le gouvernement du Québec annonce des investissements supplémentaires de 11,2 millions de dollars pour soutenir l'augmentation de la productivité des entreprises

QUÉBEC, le 27 févr. 2019 /CNW Telbec/ - Pour répondre aux changements du marché du travail, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, en présence de la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, annonce des investissements supplémentaires de 11,2 millions de dollars, au cours des cinq prochaines années. Ce montant s'ajoutera aux 22 millions de dollars destinés aux projets de soutien en gestion des ressources humaines.

Ces investissements soutiendront encore davantage les entreprises qui revoient l'organisation du travail. Cette aide doit permettre aux entreprises de faire des gains en productivité, notamment lors de l'acquisition de nouvelles technologies.

Grâce à ces investissements, les entreprises verront le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale couvrir 85 % des frais liés à la réorganisation du travail pour accroître leur productivité, plutôt que le maximum de 50 % offert jusqu'à maintenant.

Cette mesure, en vigueur dès le 4 mars, permettra de rejoindre près de 1 200 entreprises annuellement. En plus de la réorganisation du travail, les activités visées par cette mesure sont la planification stratégique, la gestion prévisionnelle de la main-d'œuvre, l'optimisation des processus et la gestion du changement.

Ce soutien peut être complémentaire à l'aide offerte aux entreprises devant former leurs employés après avoir acquis de nouveaux équipements. En effet, M. Boulet a annoncé le 4 février dernier des investissements de 17,6 millions de dollars d'ici 2023 qui permettront au Ministère de couvrir 85 %, plutôt que 50 %, des frais de formation des travailleurs liée à l'acquisition de nouveaux équipements.

Ces investissements donneront des incitatifs aux entreprises pour adapter leur organisation du travail et dégager des gains de productivité, notamment dans un contexte d'acquisition d'équipements ou de l'implantation d'une nouvelle technologie, ce qui leur permettra ainsi de croître malgré les difficultés de recrutement que certaines peuvent rencontrer.

Citations :

« Dans le contexte économique actuel où la rareté de la main-d'œuvre se fait sentir, les entreprises québécoises doivent revoir leur organisation du travail pour accroître leur productivité et assurer leur développement. Je rencontre plusieurs dirigeants d'entreprises pendant ma tournée des régions et je constate que ce genre de réorganisation engendre des coûts importants pour eux. Je crois que cette mesure, jumelée à celle concernant la formation des travailleurs, encouragera plusieurs entreprises à investir pour augmenter leur productivité. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« La compétitivité des entreprises doit être renforcée pour qu'elles soient en mesure de faire face aux importants défis d'aujourd'hui et de demain. J'ai confiance que cette annonce aura des répercussions positives sur nos travailleuses et travailleurs, sur nos entreprises, sur nos collectivités ainsi que sur l'ensemble de l'économie du Québec. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

Faits saillants :

  • Rappelons que M. Boulet fait présentement une tournée des régions afin de rencontrer les partenaires du marché du travail pour, entre autres, leur présenter sa vision des actions à poser afin de soutenir les entreprises devant composer avec la rareté de la main-d'œuvre et leur faire connaître les programmes, mesures et services du Ministère. Il a commencé sa tournée du Québec le 4 février à Trois-Rivières.
  • Au cours des mois à venir, l'intervention du gouvernement en matière de main-d'œuvre se déploiera sur quatre fronts, soit :
    • Intégrer le plus grand nombre de personnes au marché du travail et aider les entreprises en matière de recrutement.
    • Adapter la main-d'œuvre actuelle en soutenant les travailleurs dans l'adaptation de leurs compétences aux transformations de l'économie.
    • Préparer la future main-d'œuvre en offrant des formations adaptées à l'évolution des besoins et inciter les jeunes à s'y inscrire.
    • Accroître la productivité des entreprises en les accompagnant dans la mise en place de solutions pour compenser la rareté de la main-d'œuvre.
  • La Grande corvée, réalisée par près de 200 conseillers du Ministère, a été lancée le 21 janvier dernier afin d'identifier les besoins des entreprises qui évoluent dans un contexte de rareté de la main-d'œuvre et de leur proposer des solutions adaptées. Cette action se déroulera en continu et s'inscrit désormais comme une nouvelle façon de communiquer et d'échanger avec les entreprises du Québec.
  • Le Ministère offre du soutien en gestion des ressources humaines, en recrutement de personnel et en développement des compétences. Il oriente également les entreprises en ce qui concerne les programmes, mesures et services du gouvernement du Québec ou les dirige vers des partenaires socio-économiques présents sur le territoire et pouvant les appuyer dans leurs projets de développement, notamment le ministère de l'Économie et de l'Innovation et Investissement Québec, qui peuvent soutenir les investissements des entreprises en équipements.
  • Les entreprises qui souhaitent obtenir de l'information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises du Ministère au bureau de Services Québec ou au centre local d'emploi le plus près.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/27/c1531.html

Partager