Près de 50 M$ pour offrir des petits déjeuners dans les écoles primaires en milieu défavorisé du Québec

QUÉBEC, le 22 juin 2018 /CNW Telbec/ -  Grâce à une aide financière de près de 50 millions de dollars sur cinq ans accordée aux commissions scolaires, les écoles primaires situées en milieu défavorisé pourront offrir un programme de petits déjeuners nutritifs à leurs élèves tous les jours de classe, dès la prochaine rentrée scolaire. Le Club des petits déjeuners soutient déjà environ 300 écoles primaires auxquelles s'ajouteront plus de 400 nouvelles écoles si bien qu'à terme, environ 180 000 élèves du préscolaire et du primaire, provenant de plus de 700 écoles, pourront bénéficier du programme.

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sébastien Proulx, en a fait l'annonce aujourd'hui lors de son passage à l'école Marguerite-Bourgeoys de Québec. Le petit déjeuner joue un rôle primordial dans la journée d'un enfant. En plus d'avoir un effet indéniable sur les apprentissages et la réussite éducative, il permet un temps de socialisation et favorise l'acquisition de saines habitudes alimentaires par les jeunes.

Cette annonce s'inscrit dans la foulée de la Stratégie relative aux services éducatifs offerts aux enfants de 0 à 8 ans, Tout pour nos enfants, dévoilée en janvier dernier. L'objectif poursuivi est d'offrir des conditions favorisant l'égalité des chances de réussite éducative pour tous les enfants et ainsi permettre à tous les enfants d'acquérir les compétences et les connaissances essentielles, particulièrement en lecture, en écriture et en mathématique, avant la fin de la deuxième année du premier cycle du primaire.

Citations :

« La réussite éducative, c'est l'affaire de tous. Le programme de petits déjeuners est un exemple concret de ce que peuvent accomplir l'école et les organismes du milieu en se concertant. C'est peut-être une évidence pour plusieurs, mais ce ne sont pas tous les enfants du Québec qui ont accès quotidiennement à un repas nutritif pour bien commencer la journée et ainsi être en mesure d'avoir les conditions gagnantes pour réussir. Nous avons donc décidé d'élargir l'aide alimentaire existant déjà dans les écoles secondaires, aux écoles primaires en milieu défavorisé.  Nous voulons ainsi compléter l'offre actuelle et nous assurer que tous les enfants au Québec se nourrissent sainement avant d'entreprendre leur journée en classe. »

Sébastien Proulx, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale‑Nationale

« Pour le Club des petits déjeuners, ses partenaires, ses collaborateurs et ses nombreux donateurs, qui portent ce message et s'investissent depuis 23 ans dans cette mission, il s'agit d'un grand jour. C'est par conséquent avec beaucoup de fierté et d'enthousiasme que nous accueillons l'annonce faite aujourd'hui. »

Daniel Germain, président-fondateur du Club des petits déjeuners

Faits saillants

  • Les écoles primaires dont l'indice de milieu socio-économique est 8, 9 ou 10 pourront offrir à leurs élèves un programme de petits déjeuners nutritifs tous les jours de classe.
  • Les écoles pourront établir un partenariat pour offrir le programme de petits déjeuners avec le Club des petits déjeuners ou avec un autre organisme exerçant des activités dans le domaine de la sécurité alimentaire qui satisfait aux critères définis par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.
  • La Stratégie Tout pour nos enfants, dévoilée le 16 janvier dernier, permettra d'offrir aux 800 000 enfants âgés de 0 à 8 ans les mêmes chances de réussir leur parcours éducatif.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2018/22/c4409.html

Partager