150 M$ pour le développement économique de Montréal - Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal partenaires pour une métropole forte et innovante

MONTRÉAL, le 26 mars 2018 /CNW Telbec/ - Le Gouvernement du Québec confirme l'attribution d'une aide financière de 150 millions de dollars, sur cinq ans, à la Ville de Montréal pour soutenir la réalisation de la planification économique conjointe. Au cours des derniers mois, le Gouvernement du Québec et la Ville de Montréal ont travaillé ensemble à l'élaboration de cette planification. Voici ce qu'ils y ont défini :

Cinq grands objectifs :

  • Accroître le taux d'emploi;
  • Accroître la part des emplois à temps plein;
  • Diminuer la part de la population de 15 ans et plus sans diplôme secondaire;
  • Augmenter la diplomation universitaire dans la population de 15 ans et plus;
  • Améliorer l'intégration professionnelle des personnes immigrantes.

Cinq orientations stratégiques :

  • Favoriser l'essor des entreprises;
  • Stimuler l'entrepreneuriat privé et collectif;
  • Miser sur le savoir et sur les talents;
  • Mettre en valeur les pôles économiques territoriaux de la métropole;
  • Faire rayonner la métropole à l'échelle nationale et sur la scène internationale.

Cinq secteurs priorisés :

  • Transports et mobilité;
  • Industries créatives et culturelles;
  • Industrie numérique;
  • Technologies propres;
  • Santé et sciences de la vie.

Quatre principes directeurs :

  • Cohérence et complémentarité;
  • Partenariat et concertation;
  • Effet de levier;
  • Optimisation et efficience.

Cette annonce découle de l'entente-cadre Réflexe Montréal, signée le 8 décembre 2016. Dans celle-ci, le gouvernement reconnaît le statut particulier de métropole de la Ville de Montréal, pour laquelle il s'engage à accroître l'autonomie et les pouvoirs. La Ville de Montréal aura donc toute la latitude de soutenir les projets et les initiatives qui contribueront le mieux, selon elle, à son développement économique.

Citations :

« Le Québec et notre métropole vont mieux, mais nous voulons les amener encore plus loin. Nous voulons améliorer davantage la qualité de vie des Montréalaises et des Montréalais. Parce que nous avons géré rigoureusement nos finances publiques et la dette, nous avons maintenant les moyens de le faire. Le Québec est aujourd'hui à l'ère des grands projets. En partenariat avec la Ville de Montréal, nous bâtissons une métropole moderne, dynamique et capable de détenir elle-même les leviers de son développement économique. Il s'agit d'une transformation majeure, à l'image du nouveau Québec qui prend forme autour de nous. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

« Montréal agit comme une véritable locomotive économique pour le Québec et ses régions. Pour que la métropole puisse remplir pleinement cette fonction, nous devons conjuguer nos efforts, comme nous continuerons à le faire sous l'impulsion de ce nouveau plan économique conjoint. Les principes directeurs de ce plan nous amèneront notamment à miser sur la complémentarité, sur la concertation et sur l'efficience. C'est une initiative en faveur de la prospérité économique de Montréal et du Québec. »

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« Aujourd'hui, notre vision d'une métropole forte, notamment sur le plan du développement économique, se concrétise. Le partenariat dévoilé aujourd'hui entre le gouvernement et la Ville de Montréal est historique. Dorénavant reconnu en tant que métropole du Québec, Montréal disposera de leviers importants pour favoriser le développement économique sur son territoire et pour répondre aux besoins des entreprises. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Alors que l'économie montréalaise ne cesse de progresser, la Ville de Montréal se réjouit de l'adoption du Plan économique conjoint du Gouvernement du Québec et de la Ville. Ce plan nous permettra d'accentuer notre rôle de moteur économique du Québec et de propulser l'économie de la métropole à un niveau supérieur. L'obtention de pouvoirs accrus, assortis des budgets nécessaires, permettra à la Ville de Montréal de mettre en œuvre une ambitieuse Stratégie de développement économique, dont les détails seront dévoilés prochainement. Fort d'une économie diversifiée, créative et innovante, Montréal pourra se mesurer aux plus grandes métropoles du monde. »

Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal

Faits saillants :

  • Le Gouvernement du Québec a aussi déposé le projet de loi no 121, Loi augmentant l'autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal, métropole du Québec, qui a été adopté le 21 septembre dernier.
  • En vertu de l'entente-cadre Réflexe Montréal, le Gouvernement du Québec s'est engagé à soutenir la mise en œuvre de la stratégie de développement économique de la Ville de Montréal et à conclure des ententes sectorielles. D'ailleurs, au cours de la dernière semaine, le transfert, à Montréal, d'une importante partie des pouvoirs en habitation ainsi qu'un investissement de 24 millions de dollars sur trois ans pour faciliter l'intégration des personnes immigrantes dans la métropole québécoise ont été annoncés.
  • Ces différentes ententes accorderont une plus grande flexibilité à la Ville de Montréal dans les domaines de l'habitation, de la lutte contre l'itinérance, de l'immigration, de la culture et du patrimoine, des infrastructures et des équipements scolaires, ainsi qu'en matière de développement économique.
  • Nous arriverons bientôt à la marque des 100 000 emplois créés dans la région depuis mai 2014. Le taux de chômage, à Montréal, est de 7,2 %, soit le plus bas en trente ans. Le taux d'emploi est de 61,5, ce qui constitue un sommet en quinze ans.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2018/26/c2942.html

Partager