Début du projet de covoiturage sur l'autoroute Robert-Bourassa

QUÉBEC, le 23 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, M. Robert Poëti, accompagné du ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, du député de Vanier-Les Rivières, M. Patrick Huot ainsi que du maire de Québec, M. Régis Labeaume, a annoncé aujourd'hui que la voie réservée de l'autoroute Robert-Bourassa, à Québec, sera ouverte aux véhicules transportant deux personnes ou plus à partir du lundi 29 septembre 2014.

Ce projet pilote est unique en raison de la configuration de l'autoroute. Il nécessite donc que des ajustements soient apportés à la signalisation sur l'axe Robert-Bourassa, notamment en ce qui a trait à l'affichage et au marquage de la chaussée. Par ailleurs, les panneaux de signalisation de vitesse traditionnels seront remplacés par des panneaux électroniques, permettant ainsi d'ajuster les limites de vitesse aux conditions de circulation.

« Tous les gestes permettant de rendre plus fluide la circulation à Québec doivent être posés. Le succès de ce projet pilote dépendra, en grande partie, du respect des consignes d'utilisation et des règles de sécurité. Je demande aux conducteurs de tous les véhicules empruntant l'autoroute Robert-Bourassa de bien s'informer et d'appliquer les recommandations d'usage.  C'est ainsi que nous pourrons contribuer à améliorer la qualité de vie de tous les citoyens qui empruntent cet axe routier au quotidien », a déclaré d'entrée de jeu M. Poëti.

Les modalités de ce projet pilote ont été définies par le ministère des Transports, avec ses partenaires de la Ville de Québec, du Réseau de transport de la Capitale et de la Sûreté du Québec. Le ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, a souligné la collaboration de la Ville de Québec « Notre gouvernement entretient une relation privilégiée avec la Ville de Québec. Je la remercie d'être une partenaire de premier plan dans ce projet qui présente des avantages pour les familles du Québec ».

Le maire de Québec, M. Régis Labeaume, se réjouit de la mise en place de ce projet pilote. « Notre plan de mobilité durable suggère différents moyens de réduire la congestion. Entre autres, il fait valloir qu'il est possible d'utiliser l'automobile autrement, a déclaré le maire Labeaume. Le projet pilote de covoiturage sur les voies réservées de l'autoroute Robert-Bourassa nous permettra de valider que cette solution est adaptée aux besoins des usagers de la route de la ville de Québec. À partir de cette expérience, nous pourrons évaluer les différents paramètres en vue de l'implantation d'une mesure semblable sur d'autres artères ».

« Quand j'ai proposé qu'on mette à l'essai le covoiturage dans les voies réservées sur l'autoroute Robert-Bourassa, je voulais qu'on améliore la fluidité de la circulation aux heures de pointe pour tous les travailleurs et travailleuses qui empruntent cette autoroute. Je souhaite que le projet pilote de covoiturage soit porteur d'une solution durable », a déclaré le député de Vanier-Les Rivières, M. Patrick Huot.

Pour sa part, la Sûreté du Québec assurera une surveillance accrue quant au respect des règles de sécurité dans la voie réservée, notamment à l'égard de la vitesse pratiquée et du nombre de passagers prenant place dans les véhicules.

Enfin, une page Web présentant le projet pilote peut être consultée à l'adresse www.mtq.gouv.qc.ca/robertbourassa .

Consignes pour l'usage de la voie réservée au covoiturage

1.    Les heures d'opération des voies réservées sont :

    • de 7 h à 9 h en direction sud;
    • de 15 h 30 à 18 h en direction nord.
  • En autre temps, les trois voies sont accessibles à l'ensemble des usagers.

2.    Les voies réservées sont accessibles aux autobus, aux taxis et à tous les véhicules dans lesquelles deux personnes ou plus prennent place.

3.    Les limites de vitesse varient en fonction des conditions de circulation.

  • Des panneaux à messages variables remplacent les panneaux de limite de vitesse.

4.    Les changements de voie doivent se faire à vitesse constante.
5.    Les changements de voie sont interdits sur deux courtes sections :

    • en direction sud, entre le boulevard Wilfrid-Hamel et le chemin de fer;
    • en direction nord, entre le chemin Sainte-Foy et l'autoroute Charest.
  • Ces zones d'interdiction sont indiquées par le marquage de la chaussée; les hachures doivent être considérées comme des terre-pleins qu'il est interdit de franchir, en tout temps.

6.    Les aménagements interdits au covoiturage et aux autres transporteurs demeurent à l'usage exclusif des autobus :

    • la voie réservée de la bretelle, entre l'autoroute Félix-Leclerc Ouest et l'autoroute Robert-Bourassa Sud;
    • l'accotement réservé dans la bretelle, entre les autoroutes Robert-Bourassa Nord et Félix-Leclerc Est;
    • la voie d'évitement, entre les bretelles du boulevard Père-Lelièvre;
    • les rampes d'entrée et de sortie à la hauteur du boulevard Wilfrid-Hamel;
    • l'accès à l'Université Laval par la rue de la Foresterie;
    • la voie de virage à droite, à l'intersection de l'autoroute et du boulevard Laurier.

 

Partager