Pandémie de COVID-19 - Le gouvernement du Québec déclare l'état d'urgence sanitaire, interdit les visites dans les centres hospitaliers et les CHSLD et prend des mesures spéciales pour offrir des services de santé à distance

QUÉBEC, le 14 mars 2020 /CNW Telbec/ - Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé aujourd'hui l'état d'urgence sanitaire sur tout le territoire québécois, et ce, pour une période de 10 jours. Il en a fait l'annonce lors du point de presse quotidien en compagnie de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda.

La mise en place de cette mesure exceptionnelle permettra au gouvernement du Québec de se donner tous les moyens nécessaires pour agir, par exemple de procéder sans délai à l'achat de tout matériel ou de conclure tout contrat pour protéger la santé de la population.

Nouvelles mesures

Le premier ministre François Legault a également annoncé une nouvelle série de mesures visant à freiner la propagation du virus.

Le premier ministre a déclaré que, dorénavant, les visites ordinaires dans les centres hospitaliers, les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD), les ressources intermédiaires ainsi que les résidences privées pour aînés sont interdites sur tout le territoire québécois. Cette mesure vise à protéger les personnes les plus vulnérables. De plus, il est recommandé aux personnes de 70 ans et plus de rester chez elles et de limiter leurs déplacements afin d'éviter de s'exposer au coronavirus, sauf en cas de situations exceptionnelles comme des rendez-vous médicaux importants.

Le premier ministre a aussi statué qu'à compter d'aujourd'hui, les services de santé fournis par des moyens de télécommunication, par exemple par un médecin qui fait une consultation par téléphone, seront assurés par la Régie de l'assurance maladie du Québec. Aussi, les infirmières, les médecins ou les pharmaciens à la retraite prêts à donner un coup de main n'auront pas à payer de nouvelles cotisations aux ordres professionnels.

Finalement, la consigne d'annuler les rassemblements intérieurs de 250 personnes ou plus devient obligatoire.

François Legault a profité de son point de presse pour remercier à nouveau toutes les personnes (médecins, personnel infirmier, pharmaciens, ambulanciers, préposés) qui œuvrent dans le domaine de la santé et qui sont mobilisées depuis le début de cette crise.

Tout le gouvernement du Québec mobilisé

Le gouvernement du Québec dans son intégralité est au travail et est animé par un sentiment d'urgence, a assuré François Legault. Le premier ministre a rappelé que son équipe économique est en train de mettre au point les programmes d'aide temporaire pour les travailleurs et entreprises touchés. Ses ministres de l'Éducation et de la Famille sont à l'œuvre pour organiser les services de garde pour les parents qui travaillent en santé et dans les services essentiels.

La ministre de la Santé, Danielle McCann, entend accélérer la cadence au cours des prochains jours pour ouvrir d'autres cliniques désignées pour le traitement et le dépistage de la COVID-19. Actuellement, 7 cliniques désignées sont ouvertes et 12 seront ajoutées, pour un total de 19. Le réseau de la santé prend toutes les mesures nécessaires pour affronter une vague importante au cours des prochaines semaines pour le dépistage du virus.

Les Québécois doivent cesser de voyager à l'étranger

François Legault a demandé aux Québécois de cesser de voyager à l'étranger. Il est primordial de limiter le plus possible les déplacements à l'étranger, peu importe le pays de destination.

Pour ce qui est des frontières, le gouvernement fédéral doit agir avec encore plus de force. M. Legault a insisté sur la nécessité de contrôler l'état de tous les visiteurs et d'en assurer un suivi.

Citations :

« Nous sommes dans une véritable course contre la montre pour freiner le virus. Il faut agir vite et de façon décisive. Je comprends bien le sentiment d'angoisse que peuvent provoquer au sein de la population les décisions que nous prenons. Si nous agissons avec autant de force aussi rapidement, c'est justement pour éviter le pire. Il n'y a aucune raison de paniquer à l'heure actuelle. Je veux remercier à nouveau les Québécois pour la compréhension, la patience et la solidarité dont ils font preuve dans le contexte. Encore une fois, ensemble, on va passer à travers cette crise. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Aujourd'hui, nous avons 4 personnes de plus infectées au coronavirus, pour un total de 21 cas au Québec. La situation est sous contrôle, mais nous restons extrêmement vigilants. Nous travaillons sans relâche pour empêcher la propagation du virus sur notre territoire. Déjà, 7 cliniques désignées sont ouvertes et nous en ajouterons 12. La mobilisation de l'ensemble du personnel est en cours et la collaboration est totale. Je remercie d'ailleurs à nouveau le personnel du réseau de la santé et des services sociaux pour son engagement et son travail essentiel. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Il devient nécessaire d'interdire les visites dans les hôpitaux, les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD), les ressources intermédiaires ainsi que les résidences privées pour aînés. Il en va de la protection de nos personnes les plus vulnérables, mais également de celles des personnes qui travaillent dans ces milieux. C'est une mesure crève-cœur, mais que nous nous devons de mettre en place. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Faits saillants :

  • À 13 h, samedi 14 mars 2020, il y a au Québec 21 cas confirmés de personnes atteintes de la COVID-19, dont 3 personnes qui sont hospitalisées. Il y a actuellement 853 personnes qui sont testées et dont les résultats sont en attente. Aussi, 1 399 personnes ont été testées et ont reçu un résultat négatif.
  • La pandémie de COVID-19 est toujours stable au Québec.
  • L'état d'urgence sanitaire est déclaré, conformément à l'article 118 de la Loi sur la santé publique, sur tout le territoire québécois, et ce, pour une durée de 10 jours.
  • Ce geste, exceptionnel, permet entre autres :
    • d'assurer que les services liés à la COVID-19 fournis par correspondance ou par voie de télécommunication par des professionnels de la santé sont considérés comme des services assurés ;
    • de conclure les contrats que le gouvernement juge nécessaires, notamment pour acquérir des fournitures, des équipements ou des médicaments, ou pour procéder à des travaux de construction ;
    • de prendre toute autre mesure requise pour s'assurer que le réseau de la santé et des services sociaux dispose des ressources humaines nécessaires.
  • Le gouvernement du Québec annonce également l'interdiction de visites ordinaires dans les hôpitaux et les CHSLD et de tout rassemblement intérieur de 250 personnes ou plus.
  • Dorénavant, les services de santé fournis par télécommunication seront assurés par la RAMQ.

Liens connexes :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2020/14/c9905.html

Share