Pandémie de la COVID-19 - 31 M$ pour rehausser l'accès aux services psychosociaux et aux services en santé mentale

QUÉBEC, le 6 mai 2020 /CNW Telbec/ - La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, annonce un financement supplémentaire de 31 M$ afin de rehausser l'accès aux services psychosociaux et aux services en santé mentale dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Ce financement s'inscrit dans le cadre d'un plan d'action proposant une série de mesures concrètes pour assurer une réponse optimale aux besoins psychosociaux actuels de la population et à ceux qui pourront se manifester au-delà de la gestion de la crise sanitaire actuelle.

Parmi ces mesures, mentionnons notamment :

  • la bonification des services Info-Social 811;
  • l'amélioration de l'accès aux services psychosociaux et en santé mentale appropriés et en temps opportun pour toute personne en faisant la demande;
  • l'intensification des services de consultation sociale et de consultation psychologique et le déploiement des services prioritaires en santé mentale, dont le rehaussement des services de proximité.

D'autres mesures, déjà en cours, permettront également de mieux répondre aux besoins des personnes affectées par la pandémie, soit :

  • le déploiement d'un programme spécial pour soutenir les familles endeuillées, incluant des services d'écoute téléphonique, l'accès à des services gratuits de consultation individuelle, la promotion du Guide pour les personnes endeuillées en période de pandémie ainsi que de l'accompagnement et du soutien à la pratique clinique;
  • le déploiement de la campagne Aller mieux et la diffusion de guides informatifs pour la population ciblée;
  • la prise de contact auprès des personnes suivies et de celles en attente de services, ce qui représente près de 800 000 personnes.

Citations :

« Depuis le début de la pandémie, 15 % des Québécoises et des Québécois ont rapporté vivre une détresse psychologique problématique, alors que ce taux s'élevait à 2 % avant cette crise. Il y a donc une hausse des besoins qu'il faut absolument prendre en considération. Nous avons rapidement pris les moyens nécessaires pour renforcer l'aide offerte à l'ensemble des personnes affectées. Je tiens également à rappeler que de nombreux besoins subsisteront après la pandémie, un défi réel que le plan d'action annoncé aujourd'hui nous aidera à relever par des mesures concrètes de soutien dans la communauté. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« On sait tous à quel point la pandémie a affecté la santé psychologique de nos aînés ainsi que celle de nos proches aidants. Même si nous avons assoupli les mesures de confinement dans les milieux de vie pour aînés, l'isolement social demeure un défi important, tout comme l'incertitude entourant cette crise. Soutenir les ressources en santé mentale durant cette période difficile, et pour la suite des choses, est la bonne solution. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

« Comme j'ai profondément à cœur de tout mettre en œuvre pour favoriser l'épanouissement de nos jeunes et des personnes vulnérables de notre société, je ne peux que me réjouir d'une telle initiative. Ces mesures d'aide concrète et bien adaptées à chaque communauté permettront d'aider les personnes affectées à mieux passer à travers cette crise éprouvante, contribuant par le fait même à renforcer le sentiment de solidarité qui prévaut dans une société comme la nôtre lorsque la détresse s'installe. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

Faits saillants :

Rappelons que dans le cadre de la crise actuelle, différents fonds d'aide d'urgence ont été octroyés jusqu'à maintenant aux organismes afin de mieux répondre aux besoins des personnes vulnérables dans le contexte de la pandémie :

  • 3 M$ aux ressources communautaires ou privées offrant de l'hébergement en dépendance (30 avril);
  • 240 000 $ pour la mise en place d'un programme spécial pour soutenir les personnes endeuillées;
  • 20 M$ aux organismes communautaires qui offrent des services prioritaires sur leur territoire, notamment dans les secteurs de l'alimentation, de l'hébergement, de l'accompagnement-transport bénévole et des services communautaires de santé physique et mentale (15 avril);
  • 500 000 $ pour Tel-Jeunes et Ligne Parents (9 avril);
  • 2,5 M$ pour les maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale et pour femmes violentées vivant de multiples problématiques sociales (27 mars);
  • 2 M$ aux banques alimentaires du Québec (24 mars).

Lien connexe :

Pour en savoir plus sur les mesures prévues, consultez le Plan d'action : services psychosociaux et services en santé mentale en contexte de COVID-19.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2020/06/c9376.html

Partager