Pandémie de COVID-19 - Le secteur minier est ajouté à la liste des activités et services prioritaires

QUÉBEC, le 13 avril 2020 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien, confirme que les activités d'exploitation minière au Québec font maintenant partie de la liste des activités et services prioritaires. Cette annonce fait suite au point de presse tenu aujourd'hui par le premier ministre du Québec, M. François Legault, au cours duquel il a annoncé un élargissement de la liste des activités et services prioritaires.

Les activités minières seront donc permises de manière encadrée et progressive à compter du 15 avril 2020. Cette décision repose en premier lieu sur la mise en place par les entreprises d'un ensemble de mesures sanitaires et de meilleures pratiques en matière de santé publique afin d'assurer la sécurité des travailleurs ainsi que des populations environnantes. De plus, le secteur minier est nécessaire à la chaîne d'approvisionnement de nombreux produits essentiels, notamment dans la lutte contre la pandémie. En effet, le secteur minier est lié aux activités prioritaires et à la production d'intrants ou de matières premières nécessaires aux services et activités de celles-ci. L'utilisation des métaux sert autant à la fabrication d'appareils médicaux qu'à la production d'éléments nécessaires au quotidien.

Le gouvernement et les entreprises minières se sont concertés, conscients de l'importance de mettre en place des mesures robustes et appropriées. À cet effet, une série de mesures liées entre autres aux aspects sanitaires, d'hygiène et de distanciation physique ont été discutées par le gouvernement, la Direction de la santé publique et la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), afin de limiter les risques de propagation de la COVID-19.

Ainsi, avec l'aval de la Direction de la santé publique et de la CNESST, l'industrie appliquera différentes mesures propres à la réalité de chacune des mines, notamment de :

  • Réduire au strict minimum le navettage aérien (« fly-in fly-out ») et maximiser le recours aux travailleurs résidents;
  • Lors des opérations de navettage aérien, noliser davantage d'avions afin d'assurer la distanciation physique;
  • Offrir un service de navettes par autobus afin d'amener les travailleurs directement à la mine, et ainsi limiter les contacts avec les communautés avoisinantes;
  • Exiger le port d'équipement de protection individuel (lunettes, gants, etc.) et accentuer les mesures d'hygiène particulières (usage de gel désinfectant, etc.);
  • Allonger le cycle de travail des travailleurs pour leur permettre de rester plus longtemps sur le site minier (ex. : 28 jours, au lieu de 14 jours).

Ces mesures de santé et de sécurité mises en place, tant sur les sites que pour le transport aérien et terrestre des employés, respectent les recommandations de la Direction de la santé publique et feront l'objet d'inspections par la CNESST.

Citation :

« La santé des Québécois et Québécoises est la priorité du Gouvernement du Québec depuis le début de la crise et elle le demeure. L'industrie minière, fermement implantée dans les régions de la Côte-Nord, de l'Abitibi-Témiscamingue, du Nord-du-Québec et du Saguenay-Lac-Saint-Jean, s'est engagée à sécuriser les lieux de travail de façon optimale. Les mesures proposées permettront de reprendre les activités d'exploitation minières de manière progressive et encadrée, dans le respect des travailleurs, de leur santé et de leur sécurité ainsi que des communautés environnantes. »

M. Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable de la région de la Côte-Nord

Faits saillants :

  • Le Québec compte actuellement 22 mines sur son territoire.
  • En 2019, ce secteur représentait 40 000 emplois directs, indirects et induits principalement dans les régions ressources du Québec.
  • En moyenne, au cours des cinq dernières années, le produit intérieur brut de l'industrie minière, pour l'ensemble du Québec, se chiffrait à 7,4 milliards de dollars, soit 2,1 % du PIB total.

Durant la pandémie

  • Le MERN poursuit ses activités tout en demeurant en veille active et en suivant en continu l'évolution de la pandémie. Il s'assure notamment, au cours de la pandémie, du maintien de l'approvisionnement en carburant afin de permettre le transport de marchandises et le maintien de la sécurité publique.
  • Le MERN poursuit sa mission : assurer la gestion et soutenir la mise en valeur des ressources énergétiques et minérales ainsi que du territoire du Québec, dans une perspective de développement durable.
  • Le MERN encourage toute personne qui souhaite s'informer sur la COVID-19 à consulter le Québec.ca/coronavirus ou encore à téléphoner au 1 877 644-4545.

Liens connexes :

Source :
Claude Potvin
Directrice des communications et
attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et
ministre responsable de la région de la Côte-Nord
Tél. : 418 928-9921

Information :
Patrick Harvey
Coordonnateur des relations de presse
Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles
medias@mern-mffp.gouv.qc.ca
Tél. : 418 627-8609, poste 3061

Share