La Commission observe une hausse de 20 % des requêtes de la population au cours de l'exercice 2018-2019

QUÉBEC, le 9 oct. 2019 /CNW Telbec/ - Dans le cadre du dépôt de l'édition 2018-2019 de son Rapport d'activités et de gestion, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a effectué un bilan de ses activités. Lors d'un point de presse tenu aujourd'hui, Philippe-André Tessier, président de la Commission, a insisté sur le fait que l'institution n'a jamais été aussi sollicitée par le public qu'au cours de l'exercice 2018-2019.

Si l'on combine les plaintes reçues en droits de la personne et les demandes d'intervention en protection de la jeunesse, le nombre de requêtes a bondi de 20 % en un an et de 122 % depuis dix ans. Ainsi, la Commission a reçu 2 356 requêtes alors qu'elle n'avait jamais franchi le cap des 2 000 requêtes depuis sa création.

Pour M. Tessier « cette hausse sans précédent est d'abord une bonne nouvelle, car elle indique que la population n'hésite pas à s'informer, porter plainte ou encore dénoncer des situations de non-respect des droits de la personne ou des droits de la jeunesse. Toutefois, cela indique aussi qu'il y a peut-être une augmentation de ces situations. Pour nous, le vrai défi consiste à nous adapter à cette croissance avec les ressources dont nous disposons ».

Pour son mandat de protection des droits de la jeunesse, la Commission observe une hausse constante du nombre des demandes d'intervention. À ce sujet, Mme Suzanne Arpin, vice-présidente responsable du mandat jeunesse, affirme « si on prend un peu de recul, en dix ans, nous sommes passés de 126 à 395 demandes d'intervention, pour une augmentation de 213 %. C'est immense comme progression. Par ailleurs, pour une deuxième année consécutive, plus de 300 dossiers d'enquête ont été traités. C'est un sommet pour nous ».

Pour son mandat de protection des droits de la personne, la Commission note une augmentation de 28 % du nombre de requêtes en un an. Mme Myrlande Pierre, vice-présidente responsable du mandat Charte, mentionne à cet effet « cette augmentation colossale doit aussi être mise en perspective. Depuis dix ans, c'est une hausse de 109 % des plaintes recevables que nous observons. Une situation qui exige que nous traitions chacun de ces dossiers avec toute l'attention nécessaire, puisque l'aspect humain de notre travail est primordial ».

Outre l'augmentation du nombre de requêtes, la Commission a insisté sur le travail important réalisé sur le territoire à travers les 172 séances de formation qu'elle a offertes en matière d'accès à l'égalité en emploi, de protection de la jeunesse ou de droits de la personne. De plus, les recommandations qu'elle a formulées par ses études, mémoires et avis ont aussi un impact tangible sur la société québécoise.

Dans le contexte où elle fait face à une augmentation des demandes de la population, la Commission tient à souligner qu'elle demeure en mesure de traiter adéquatement toute nouvelle plainte ou demande d'intervention portée à son attention. Le Rapport d'activités et de gestion 2018-2019 est accessible en ligne : www.cdpdj.qc.ca/Publications/RA_2018_2019.pdf

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l'intérêt de l'enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l'application de la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics.

Source :
Sébastien Otis
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 338
Cellulaire : 438-622-3652
sebastien.otis@cdpdj.qc.ca
Suivez-nous sur
: Facebook | Twitter | Youtube | LinkedIn | Instagram

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/October2019/09/c6025.html

Partager