Frédérick Gaudreau, nouveau commissaire à la lutte contre la corruption

MONTRÉAL, le 8 oct. 2019 /CNW Telbec/ - Faisant suite au vote de l'Assemblée nationale, la candidature de M. Frédérick Gaudreau à titre de commissaire à la lutte contre la corruption a été retenue. M. Gaudreau tient à remercier les élus de l'Assemblée nationale de la confiance qu'ils lui ont témoignée. Conscient des défis à relever, M. Gaudreau prend l'engagement de travailler à rétablir la confiance de la population envers l'organisation et à mettre tout en œuvre pour amener l'UPAC à réaliser son plein potentiel.

Frédérick Gaudreau, nouveau commissaire à la lutte contre la corruption (Groupe CNW/Commissaire à la lutte contre la corruption)

Il compte également poursuivre la collaboration amorcée avec ses différents partenaires dans la dernière année afin de renforcer la lutte contre la corruption et la collusion au Québec.

Citations

« C'est avec enthousiasme et optimisme que j'accueille les pleines responsabilités de la charge publique de commissaire à la lutte contre la corruption. Je suis conscient des défis de l'organisation et je mettrai tout en œuvre pour amener l'UPAC à réaliser son plein potentiel et regagner la confiance de la population. »

« Les gens doivent être convaincus que nous faisons un travail rigoureux et impartial et que nous sommes une organisation digne de confiance afin qu'ils continuent à dénoncer des gestes de corruption. »

« L'UPAC doit être une organisation agile, qui œuvre dans une philosophie d'amélioration continue. Je regarde vers l'avant et je suis confiant que nous parviendrons à changer les choses. »

« La transparence de l'organisation passe par la saine gestion de son administration, par les redditions de compte aux élus, à la population et au Comité de surveillance de l'UPAC. Mais, les enquêtes criminelles, c'est confidentiel. Il en va de la protection de la preuve ainsi que du respect des personnes impliquées et du processus judiciaire. »

« Peu de gens le savent, mais nous avons rencontré des milliers de fonctionnaires et d'élus partout au Québec pour leur expliquer leurs obligations légales et nous enseignons aux organisations comment gérer leurs risques de corruption. Toutes les entreprises qui veulent être autorisées à obtenir des contrats avec l'État doivent aussi faire l'objet d'un avis préalable par notre équipe de vérification. L'an passé, nous avons émis plus de 1500 avis à l'intention de l'Autorité des marchés publics. Cela fait également partie de notre mission et on l'oublie trop souvent. »

- Frédérick Gaudreau, commissaire à la lutte contre la corruption

Le Commissaire à la lutte contre la corruption est un corps de police spécialisé dont la mission est d'assurer, pour l'État, la coordination des actions de prévention et de lutte contre la corruption dans le secteur public. Pour ce faire, il dirige et coordonne les équipes d'enquête et de vérification désignées par le gouvernement qui forment l'Unité permanente anticorruption. Toute personne qui souhaite signaler un acte répréhensible en matière de corruption peut le faire en toute confidentialité en appelant au 1 844 541-UPAC ou en remplissant un formulaire en ligne au www.upac.gouv.qc.ca.

Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Octobre2019/08/c1796.html

Share