Décès de l'architecte du Parc olympique, Roger Taillibert

MONTRÉAL, le 3 oct. 2019 /CNW Telbec/ - C'est avec grande tristesse que la Régie des installations olympiques a appris le décès de l'architecte Roger Taillibert.

Michel Labrecque et Roger Taillibert, lors d’une visite au Parc olympique, en 2016 (Groupe CNW/Parc olympique)

Le grand maître d'œuvre des installations du Parc olympique de Montréal s'est éteint aujourd'hui à son domicile parisien à l'âge de 93 ans.

Du Parc des Princes de Paris au Parc olympique de Montréal en passant par le Khalifa International Stadium de Doha, la piscine de Deauville ou le complexe sportif de Villeneuve-D'Ascq, l'œuvre de Roger Taillibert a définitivement marqué l'architecture contemporaine du XXe siècle.

Pendant toute sa carrière, il n'a eu de cesse de sublimer le béton, insufflant ainsi à ses créations, grâce à sa technique du grand geste, le mouvement et l'épanouissement de la jeunesse à travers le sport.

Le fruit de son travail, le Stade et sa Tour, sont incontestablement l'un des symboles forts de la métropole québécoise. Ils font partie de la ligne d'horizon de la ville de Montréal et de son patrimoine architectural contemporain.

Malgré l'histoire tumultueuse entourant la construction des installations olympiques montréalaises et de la relation douce-amère que Taillibert a entretenu avec le Québec, ce dernier a toujours porté une grande affection envers les Québécois, saluant à chaque occasion le savoir-faire des travailleurs qui ont œuvré de près ou de loin à la construction du Stade olympique.

Roger Taillibert a toujours aimé le Québec, puisqu'il avait sa résidence d'été dans les Laurentides, région qu'il affectionnait particulièrement, depuis le début des années 1970.

Le Parc olympique offre ses plus sincères condoléances à la famille, à ses proches, et tout particulièrement à ses nombreux amis québécois. À la tombée du jour aujourd'hui, 3 octobre, la Tour du Stade sera exceptionnellement éteinte en mémoire de l'œuvre de ce grand visionnaire, puis mise en pleine lumière blanche le lendemain.

Citations
« C'est avec tristesse que j'ai appris le décès de M. Roger Taillibert, un architecte visionnaire qui a marqué à jamais le paysage de notre métropole. Par son œuvre, il a légué au Québec l'un de ses monuments les plus emblématiques : notre Stade olympique, le symbole par excellence de Montréal à l'international. J'offre mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches ». - Caroline Proulx, ministre du Tourisme du Québec et ministre responsable du Parc olympique.

« J'ai eu l'honneur de côtoyer Roger Taillibert, cet illustre architecte qui a donné à Montréal le symbole que représente aujourd'hui le Stade olympique. Véritable porte pour l'est de Montréal, le Stade est un legs si important pour notre métropole. Je suis profondément touchée par le décès de M. Taillibert, un homme visionnaire et attachant.  Je vais m'assurer que sa grande contribution pour Montréal passe les époques et que son œuvre reste dans notre mémoire collective. J'offre mes sincères condoléances à ses proches et sa famille, mais également à tous les Montréalaises et Montréalais qui ont appris la triste nouvelle aujourd'hui ». - Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

« Au nom du conseil d'administration du Parc olympique et en mon nom, j'aimerais offrir mes plus sincères condoléances aux proches de M. Taillibert. En tant que fiduciaires de cet important legs de notre histoire, nous poursuivrons nos efforts de préservation et de mise en valeur de cet ensemble architectural grandiose ». - Maya Raic, présidente du conseil d'administration du Parc olympique.

« Roger Taillibert était un homme attachant. Architecte, bien évidemment, mais artiste encore davantage. Nous pensons sincèrement nous être réconciliés avec lui lors des célébrations du 40e anniversaire du Parc olympique, alors qu'il avait signé son œuvre à l'occasion du dévoilement d'une plaque commémorative à la Rotonde. Son travail architectural, qui s'étend à travers cinquante ans d'histoire et trois continents, est le témoin d'une intelligence et d'une maîtrise peu communes. La force de son œuvre est telle, que son passage dans le milieu de l'architecture s'inscrira dans les annales de l'histoire ». - Michel Labrecque, président-directeur général du Parc olympique.   

À propos du Parc olympique
Création architecturale audacieuse de Roger Taillibert, le Parc olympique a été construit à la fois pour la présentation des Jeux olympiques d'été de 1976, et pour accueillir les Expos de Montréal, qui y ont séjourné pendant 27 ans.  Depuis son inauguration, il a accueilli plus de cent millions de visiteurs, que ce soit pour admirer la ville de Montréal au sommet de la plus haute tour inclinée au monde, pour assister à un évènement présenté au Stade, pour s'entraîner au Centre sportif, qui abrite également l'Institut national du sport du Québec, ou encore pour participer à une activité extérieure sur son Esplanade.

Le Stade olympique, avec ses 56 000 sièges, est la seule enceinte au Québec accueillant des évènements de grande envergure. En 2018, le Stade a été occupé pendant 208 jours (incluant le montage, la tenue de l'événement et le démontage).

43 ans après sa construction, le Parc olympique s'inscrit comme un ensemble architectural arborant une valeur patrimoniale indéniable, notamment d'un point de vue historique, emblématique, architectural, et urbain. Fiduciaire de cet important actif, la Régie des installations olympiques a pour mandat de préserver et d'exploiter les installations, tout en s'assurant que la population bénéficie de cet équipement faisant partie de la ligne d'horizon de la métropole.

Demandes médias

Cédric Essiminy, conseiller en relations publiques
514 209-8176; cedric.essiminy@rio.gouv.qc.ca 

Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/October2019/03/c3000.html

Partager