Le prochain chef de l'UPAC doit être un civil, plaide Québec solidaire

MONTRÉAL, le 10 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Alors que l'UPAC fait face à une crise de confiance sans précédent, le député d'Hochelaga-Maisonneuve et responsable pour Québec solidaire en matière de sécurité publique, Alexandre Leduc, propose que le prochain chef de l'UPAC soit un civil afin de mettre fin aux conflits internes qui minent la confiance du public envers l'institution policière.

« Le renouvellement de la direction de l'UPAC est une occasion de faire le ménage et de poser des gestes forts pour rétablir la confiance de la population envers nos institutions. Québec solidaire jouera son rôle de parti d'opposition et étudiera sérieusement toute candidature proposée par la ministre Guilbault, mais nous sommes convaincus que la personne idéale pour prendre les rênes de l'UPAC doit provenir de la filière civile plutôt que de la filière policière. C'est la meilleure solution qui s'offre à nous à court terme pour redonner confiance à une institution minée par des conflits internes », a fait valoir M. Leduc.

Depuis des années, Québec solidaire réclame une codirection civile et policière à la tête de l'UPAC. Cette proposition, qui a été refusée tant par le gouvernement libéral que par les caquistes, a pourtant l'avantage de maintenir l'expertise policière tout en y ajoutant une expertise de gestion et une personne imperméable aux luttes de clan internes. Alexandre Leduc en a fait la proposition formelle dans le cadre de l'étude détaillée du projet de loi 1, sans succès.

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2019/10/c4883.html

Partager