Visite de la secrétaire générale de la Francophonie au Québec du 9 au 11 juin 2019 - Audace, créativité et innovation : vers une Francophonie propulsée par sa jeunesse

MONTRÉAL, le 11 juin 2019 /CNW Telbec/ - La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, et l'adjoint parlementaire à la jeunesse du premier ministre, Samuel Poulin, participaient aujourd'hui, à l'occasion de la première visite officielle de la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, à une activité organisée par Les Offices jeunesse internationaux du Québec, le Secrétariat à la jeunesse du ministère du Conseil exécutif et le ministère des Relations internationales et de la Francophonie dans la nouvelle agora de l'Assemblée nationale du Québec.

Les participants de l’activité jeunesse organisée à l’occasion de la visite de la secrétaire générale de la Francophonie (Groupe CNW/Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie)

Un peu plus de 150 jeunes étaient réunis pour l'occasion sous le thème « Activité et inspiration jeunesse » afin de mettre en valeur des initiatives québécoises qui pourraient inspirer les actions de la Francophonie.

La ministre a rappelé que ce n'est pas un hasard, mais un choix stratégique qui a été fait tout au cours de cette première visite officielle de valoriser le nouveau visage de la Francophonie québécoise.

Nouveau visage de la Francophonie québécoise
Soulignant que d'accepter de passer le flambeau à la relève constitue souvent un défi, la ministre a affirmé qu'il y avait là une occasion unique pour le Québec de participer au repositionnement de la Francophonie. Compte tenu du fait que les priorités du gouvernement du Québec et de la nouvelle secrétaire générale étaient en phase, notamment quant à la modernisation de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et sur les plans de l'éducation, de la jeunesse et de l'économie, la ministre a exprimé que le temps était venu d'offrir une place prépondérante aux jeunes, cette génération qui est mieux formée, mieux équipée à l'ère du numérique et de l'intelligence artificielle.

« 50 jeunes pionniers de l'entrepreneuriat francophone »
Lors de cette activité, la ministre a annoncé une contribution financière du gouvernement du Québec de 320  000 $ pour appuyer l'OIF dans le programme « 50 jeunes pionniers de l'entrepreneuriat francophone ». Celui-ci permettra l'accompagnement de 50 jeunes entrepreneurs à la tête d'entreprises à fort potentiel de croissance de 30 pays membres d'Afrique subsaharienne et des Caraïbes. Grâce à du mentorat et à des programmes de formation d'universités de calibre mondial, ces jeunes recevront l'appui nécessaire pour amener leurs entreprises au niveau supérieur.

Citation :

« Le gouvernement du Québec a mis en valeur le nouveau visage de la francophonie québécoise, celui de la jeunesse. Dans tous les gouvernements et États membres de l'OIF, ce qui est gage de succès et de prospérité, c'est l'impulsion de sa jeunesse. Sa fièvre, son audace, sa créativité et sa volonté de faire les choses différemment et d'innover. Les frontières que nous connaissions, qu'elles aient été physiques ou psychologiques, n'existes plus à l'ère du numérique. Notre rôle est de nourrir l'ambition des jeunes, qui peuvent bénéficier de cet avantage certain qu'est la langue française, notre langue commune, qui peut apporter une différence pour leur avenir, où qu'ils soient dans l'espace francophone. À la veille du 50e anniversaire de l'OIF, cette annonce et cette première visite officielle donnent le ton sur les possibles collaborations entre le Québec et l'OIF pour le XVIIIe Sommet de la Francophonie, qui se tiendra à Tunis en 2020. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« La jeunesse est au cœur des priorités du nouveau gouvernement. Il est clair que l'expertise et l'expérience québécoises peuvent être exportées dans les programmes de la Francophonie internationale. Les jeunes Québécois sont passionnés, inspirants et dynamiques et nous souhaitions les mettre en valeur aujourd'hui. Je suis convaincu que le Secrétariat à la jeunesse et l'OIF peuvent en faire davantage pour emmener les jeunes francophones plus loin, et je suis impatient de voir les projets qui seront développés en ce sens. »

Samuel Poulin, adjoint parlementaire à la jeunesse du premier ministre

Fait saillant :

  • Rappelons que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie travaille présentement sur deux chantiers importants : le premier est la mise à jour de la Politique internationale du Québec, et le second consiste à préparer une stratégie de développement des marchés étrangers. Le gouvernement du Québec est déterminé à augmenter sa force de frappe économique à l'international et posera des gestes concrets dans ce sens.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 32 représentations dans 18 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/ 
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/mriquebec/  

 

Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2019/11/c4549.html

Share