Avis de grève des salariés cols blancs de la Ville de Mascouche - Le Tribunal administratif du travail juge suffisants les services essentiels prévus pour assurer la santé et la sécurité de la population

MONTRÉAL, le 11 févr. 2019 /CNW Telbec/ - Le Syndicat canadien de la fonction publique (section locale 2118) représentant les salariés cols blancs de la Ville de Mascouche, incluant les inspecteurs en bâtiments et les répartiteurs du service 9-1-1, a annoncé son intention de recourir à une grève de deux jours à compter du 12 février 2019 à 0 h 1.

Avec l'aide d'un conciliateur assigné par le Tribunal, l'employeur et le syndicat ont convenu d'une entente de services essentiels à maintenir durant la grève. Le Tribunal a évalué les services essentiels prévus et les a déclarés suffisants pour que la santé et la sécurité de la population ne soient pas mises en danger.

La décision du Tribunal, incluant l'entente de services essentiels, est disponible sur le site Web du Tribunal.

Outre les services des répartiteurs du service 9-1-1, l'entente prévoit que les services de la greffière de la Cour municipale seront assurés et, qu'au besoin, le titulaire du poste d'administrateur réseau ou celui du poste de technicien en informatique pourront être appelés au travail. Le Tribunal interprète l'expression « au besoin » comme signifiant qu'à chaque fois que l'employeur réclame des services prévus à l'entente, le Syndicat doit répondre à la demande promptement et sans délai.

Le Tribunal rappelle aux parties qu'advenant des difficultés quant à la mise en application des services essentiels, elles doivent en discuter ensemble afin de trouver une solution. Dans le cas contraire, elles doivent en faire part au Tribunal afin qu'il puisse leur fournir l'aide nécessaire.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/11/c9233.html

Partager