Recherche et innovation dans le secteur agroalimentaire québécois - Dévoilement du Programme Innov'Action agroalimentaire 2018-2023

QUÉBEC, le 8 août 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec annoncent la prolongation du programme Innov'Action agroalimentaire jusqu'en 2023. Le nouveau programme est issu de l'accord Canada-Québec de mise en œuvre du Partenariat canadien pour l'agriculture. Le budget qui lui est alloué pour la période 2018-2023 s'élève à 35,2 millions de dollars, somme qui est supportée par le gouvernement fédéral et par Québec.

M. Jean-Claude Poissant, secrétaire parlementaire du ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, M. Lawrence MacAulay, et le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Laurent Lessard, en ont fait l'annonce en précisant que ce programme vise à développer de nouvelles connaissances et à favoriser leur transfert en appuyant des activités de recherche et d'innovation en vue d'accroître la compétitivité des secteurs de la production agricole et de la transformation alimentaire au Québec, et ce, dans une perspective de développement durable. Ils ont également fait valoir que l'innovation contribue à la création d'emplois et à l'occupation dynamique du territoire.

Dans cette perspective, le programme Innov'Action agroalimentaire vient appuyer la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025 - Alimenter notre monde pour ce qui est de consolider et de renforcer la recherche et l'innovation dans le secteur agroalimentaire québécois. Il répond notamment à l'un des objectifs de la Politique qui consiste à « investir dans l'innovation et [à] renforcer les synergies ».

Citations

« Pour compétitionner et se démarquer sur les marchés locaux et internationaux, les producteurs et transformateurs du secteur agricole et agroalimentaire canadien se doivent d'être à l'avant-garde. Notre gouvernement est fier d'appuyer la collaboration entre les entreprises agroalimentaires, les centres de recherche et les organisations de producteurs du Québec dans leur recherche de solutions innovatrices qui feront croître le secteur et stimuleront la création de bons emplois pour les familles québécoises. C'est grâce à des programmes comme celui-ci que l'agriculture canadienne est l'une des plus innovantes au monde et que la qualité de nos produits est reconnue internationalement. »

M. Jean-Claude Poissant, secrétaire parlementaire du ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« L'innovation favorise la mise au point et l'adoption de pratiques efficaces qui permettent aux entreprises de demeurer compétitives et de conquérir de nouveaux marchés. En soutenant ce programme, le gouvernement du Québec reconnaît le rôle de la recherche et de l'innovation comme vecteurs de développement pour le secteur agroalimentaire et tient ainsi à renforcer la position favorable de nos entreprises. »

M. Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Faits saillants

  • Le programme Innov'Action agroalimentaire est basé sur trois piliers essentiels à la recherche et à l'innovation qui correspondant à autant de volets :
    • Volet 1 : Recherche et développement;
    • Volet 2 : Adaptation technologique;
    • Volet 3 : Transfert de connaissances.
  • L'accord Canada-Québec de mise en œuvre du Partenariat canadien pour l'agriculture représente un financement provenant du gouvernement fédéral et du gouvernement provincial qui totalise 293 millions de dollars répartis sur une période de 5 ans, soit de 2018 à 2023. Cet accord appuie des initiatives stratégiques qui aideront les secteurs à croître, à innover et à prospérer. Le financement de cet accord est soutenu à 60 % par le gouvernement fédéral et à 40 % par le gouvernement du Québec, ce dernier étant responsable de l'élaboration et de la mise en œuvre des programmes. Précisions que , lancé le 1er avril 2018, le Partenariat canadien pour l'agriculture a remplacé Cultivons l'avenir 2.
  • L'industrie bioalimentaire a fourni de l'emploi à près de 510 000 personnes au Québec en 2017. Elle génère un PIB de 25,5 milliards de dollars, soit 8 % du PIB du Québec. Le Québec compte 27 800 exploitations agricoles et quelque 2 400 établissements de transformation alimentaire.

Liens connexes

https://www.facebook.com/mapaquebec/ 
https://twitter.com/mapaquebec 
https://www.instagram.com/mapaquebec/ 
https://www.linkedin.com/company/ministere-d-a-d-p-e-d-l 
https://www.youtube.com/user/mapaquebec

                  

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2018/08/c8580.html

Partager