Programme Exportation - Québec accorde près de 30 000 $ aux Outils diamantés DTG pour la conquête de nouveaux marchés

MONTRÉAL, le 13 juin 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec attribue, par l'entremise du Programme Exportation (PEX), une aide financière globale de 29 770 $ à l'entreprise Les outils diamantés DTG pour la réalisation de deux projets d'exportation, lesquels représentent un investissement total de 108 050 $. 

La députée de Jeanne-Mance-Viger et présidente du caucus du gouvernement, Mme Filomena Rotiroti, et le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, en ont fait l'annonce aujourd'hui, au nom de la vice‑première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade

L'entreprise Les outils diamantés DTG, qui se spécialise dans la fabrication de perles et de câbles diamantés utilisés pour le sciage de roches naturelles, souhaite se distinguer comme expert à l'international dans ce secteur ultraspécialisé.

Le premier projet vise l'exploitation de nouveaux marchés en Amérique latine par la création de partenariats, l'obtention de nouveaux contrats et l'amélioration des procédures d'import-export. Le développement d'occasions d'affaires, notamment aux États-Unis et en Europe de l'Est, fait également partie des objectifs de l'entreprise. Le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI) a consenti une somme de 21 570 $ pour soutenir la réalisation de ce projet, évalué à 87 550 $. Le second projet, évalué à 20 500 $ et pour lequel le MESI a accordé une somme de 8 200 $, consiste à réaliser des missions de prospection en Inde, en Russie et en Arabie saoudite.

Citations :

« Notre gouvernement est fier d'accompagner l'entreprise Les outils diamantés DTG dans la réalisation de ses projets de développement. Dans une économie aussi ouverte que la nôtre, la croissance des exportations et l'internationalisation des entreprises revêtent un caractère crucial pour mener le Québec vers la prospérité. » 

Filomena Rotiroti, députée de Jeanne-Mance-Viger et présidente du caucus du gouvernement

« Les entreprises sont au cœur du développement économique des régions du Québec, et c'est pourquoi notre gouvernement s'est engagé à leur fournir les outils financiers nécessaires afin qu'elles puissent saisir des occasions d'affaires au-delà de nos frontières. Ainsi, elles seront en mesure de poursuivre leurs activités et d'assurer leur pérennité. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal  

« Favoriser les projets d'exportation s'inscrit dans la vision économique que nous avons pour le Québec. En exportant nos biens et services, nous mettons en valeur le savoir‑faire québécois et le faisons connaître à l'échelle nationale et internationale. Des initiatives comme celles annoncées aujourd'hui, jumelées aux efforts déployés par notre gouvernement dans le cadre de la Stratégie québécoise de l'exportation 2016‑2020, assureront la croissance de notre économie sur le long terme. »

Dominique Anglade, vice‑première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

Faits saillants :

  • L'entreprise Les outils diamantés DTG, qui exerce ses activités dans ce secteur depuis plus de quinze ans, est la seule organisation au Canada et en Amérique du Nord à fabriquer de A à Z des câbles diamantés. Depuis 2014, elle compose également sa matière de base, la poudre diamantée.
  • Le PEX a pour objectifs de sensibiliser les entreprises québécoises au potentiel de croissance que représentent les exportations et, par la suite, de les soutenir dans la conquête et la diversification de marchés extérieurs.
  • La Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 vise à soutenir la croissance des exportations de biens et de services des entreprises québécoises. Un montant de 536,8 millions de dollars a été attribué sur quatre ans pour soutenir sa mise en œuvre.

Lien connexe :

MESI sur les réseaux sociaux :

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2018/13/c5120.html

Partager