Favoriser la réussite éducative des Autochtones : des pistes prometteuses pour une stratégie en enseignement supérieur

Rencontre de travail sur la réussite des étudiantes et étudiants des Premières Nations et Inuits au cégep et à l'université

MONTRÉAL, le 25 mai 2018 /CNW Telbec/ - Aujourd'hui s'est tenue une rencontre de travail sur la réussite des étudiantes et étudiants des Premières Nations et Inuits au cégep et à l'université. Cette rencontre s'inscrit dans une démarche entamée en octobre dernier dans le but d'élaborer une stratégie enseignement supérieur pour les Premières Nations et les Inuits.

Réunis pour l'occasion, plusieurs représentants et partenaires du milieu collégial et universitaire, des associations étudiantes et des organisations autochtones ont pu faire le point sur les travaux menés au cours de la dernière année par le ministère de l'éducation et de l'Enseignement supérieur.

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, et le Ministère ont fait de la persévérance et de la réussite scolaires des Autochtones une priorité et ont multiplié les actions en ce sens au cours de la dernière année. Dans le cadre du Plan d'action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits, le Ministère est responsable de cinq mesures en matière d'enseignement supérieur, pour un montant total de 9,58 millions de dollars sur cinq ans, dont 8,95 millions en nouveaux crédits. Une des mesures phares est Soutenir la mise en place de deux projets pilotes de centres d'hébergement pour les étudiantes et les étudiants autochtones. Cette mesure totalise un investissement de 4,2 millions de dollars sur quatre ans en nouveaux crédits. Le Ministère travaille à sa mise en œuvre, en collaboration avec le Regroupement des centres d'amitié autochtones du Québec (RCAAQ), les Centres d'amitié autochtones membres et les établissements d'enseignement supérieur présents à Trois-Rivières et à Sept-Îles.

Rappelons que dans le cadre de la nouvelle Politique québécoise de financement des universités, il est prévu d'accorder un financement annuel récurrent de 500 000 $ à l'UQAT ainsi que 500 000 $ à l'UQAC pour soutenir la réussite des étudiants autochtones.

Lors de la rencontre, les participants ont également pu échanger sur différentes pistes d'action dans le but de favoriser la persévérance et la réussite scolaires des jeunes des Premières Nations et Inuits au collégial et à l'université.

Les représentants des organisations autochtones et du réseau des établissements d'enseignement supérieur et le Ministère, dans le but de favoriser la concertation de l'ensemble des acteurs concernés, ont décidé de mettre en place un lieu de concertation permanent sur la persévérance et la réussite scolaires des étudiantes et étudiants des Premières Nations et Inuits. Cette instance aura pour premier mandat l'élaboration d'une déclaration qui engagera les cégeps, les universités, les Autochtones et le Ministère à travailler de concert pour assurer la persévérance et la réussite scolaires des étudiantes et étudiants autochtones en proposant des recommandations précises au gouvernement.

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Condition féminine, Mme Hélène David, s'est montrée très satisfaite de la rencontre et des réflexions émises.

Citations :

« La réussite éducative des étudiantes et étudiants autochtones constitue une priorité pour le gouvernement du Québec. Nous souhaitons augmenter l'effectif étudiant à l'enseignement supérieur et favoriser la persévérance scolaire chez les jeunes des Premières Nations et Inuits. Ces étudiants sont les futurs leaders de leurs communautés. Ils doivent pouvoir bénéficier de services éducatifs de qualité et de conditions propices à une expérience scolaire stimulante pour développer leur potentiel au maximum. Ils doivent aussi pouvoir évoluer dans un environnement scolaire culturellement pertinent et sécurisant. »

Hélène David, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Condition féminine

« La jeunesse est notre avenir. Ceci est d'autant plus vrai pour les communautés autochtones qui sont particulièrement jeunes et surtout, remplies de potentiel. Afin qu'ils puissent se réaliser au sein d'un système d'éducation à l'intérieur duquel ils se sentent à l'aise et valorisés, il est de la première importance d'offrir aux jeunes des Premières Nations et Inuits un encadrement éducatif qui reflète les différentes réalités et particularités de leurs valeurs et de leurs cultures. Nous sommes convaincus que c'est en travaillant ensemble que nous réussirons à améliorer la qualité de vie des Autochtones. »

Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

Faits saillants :

Au cours de la dernière année, plusieurs actions ont déjà été entreprises dans le but de soutenir la persévérance et la réussite scolaires des étudiantes et étudiants des Premières Nations et Inuits. Parmi celles-ci, on note :

  • La tenue d'une vingtaine d'entretiens semi-dirigés partout dans la province avec des chercheurs et des représentants d'organisations autochtones, d'établissements d'enseignement supérieur et d'associations étudiantes;
  • Le soutien à  la réalisation du Colloque sur la persévérance et la réussite scolaires chez les Premiers Peuples, dont la troisième édition a eu lieu en octobre dernier;
  • Le renouvellement du soutien au Centre d'études collégiales des Premières Nations, l'Institution Kiuna;
  • Le versement par le Ministère en 2017-2018, dans le cadre de son programme Accueil et intégration des Autochtones au collégial,  d'une somme de 1 038 625 $, répartie parmi au moins 25 établissements d'enseignement collégial;
  • L'utilisation, par le Ministère, dans le cadre de son programme Soutien aux membres des communautés autochtones, d'une somme de 1 883 500 $ pour favoriser la réussite et l'inclusion des étudiants universitaires;
  • L'autorisation, par le Ministère en 2017, de l'offre des programmes d'études préuniversitaires Arts, lettres et Communication - Premières Nations et Inuits (500.C1) dans trois nouveaux établissements et Sciences humaines - Premières Nations et Inuits (300.D0) dans deux nouveaux établissements;
  • L'attribution, par le Ministère, d'une allocation minimale garantie de 109 200 $ (année 2017‑2018) par année, indexée annuellement pour le cheminement Tremplin DEC -Autochtones (081.05) à trois établissements.

 

Sources :

Anne Marie Dussault Turcotte
Directrice des communications du cabinet de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Condition féminine
418 266-3255

Chantal Gauvin
Directrice des communications du cabinet du ministre responsable des Affaires autochtones
581 305-4278

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2018/25/c2759.html

Partager