De grandes dirigeantes d'entreprises publient un rapport de recherche visant à améliorer l'accès aux capitaux pour les femmes

WASHINGTON et OTTAWA, le 16 mai 2018 /CNW Telbec/ - Le Conseil canado-américain pour l'avancement des femmes entrepreneures et chefs d'entreprises (le Conseil) a présenté des recommandations pour consolider le quatrième pilier de son initiative bilatérale, intitulé « Améliorer l'accès aux capitaux pour les femmes ». La présidente du conseil d'administration d'Investissement Québec, Monique F. Leroux, ainsi que la présidente-directrice générale de Schnitzer Steel, Tamara L. Lundgren, ont piloté le quatrième pilier qui formule des recommandations concrètes aux fournisseurs de capitaux, au gouvernement du Canada et à celui des États-Unis ainsi qu'aux femmes entrepreneures afin d'améliorer l'accès aux capitaux pour les femmes.

« Permettre aux femmes entrepreneures d'accéder aux capitaux n'est pas un problème insoluble. Les capitaux sont là, mais y accéder pose toutefois problème, affirment Tamara L. Lundgren et Monique F. Leroux. Notre rapport formule des recommandations simples pour faciliter l'accès aux capitaux qui, une fois combinées aux engagements déjà pris par les parties prenantes, aideront grandement les femmes entrepreneures à financer et à faire croître leurs entreprises. »

Le rapport souligne que, de manière générale, on admet que les fournisseurs de capitaux n'ont pas percé le marché que représentent les femmes entrepreneures autant que celui de leurs homologues masculins. S'appuyant sur des études qui font ressortir les obstacles qui se dressent devant les femmes voulant avoir accès aux capitaux, le rapport propose plusieurs solutions innovantes et pragmatiques que les fournisseurs de capitaux, les femmes entrepreneures et les gouvernements peuvent mettre en œuvre, notamment :

Pour les fournisseurs de capitaux

  • Créer et mettre en œuvre des protocoles de formation mettant l'accent sur le potentiel des entreprises appartenant à des femmes et sur la meilleure façon d'interagir avec ces dernières
  • Augmenter la présence des femmes dans des rôles clés, notamment des postes de haute direction, d'interaction avec la clientèle et d'influence sur les décisions d'investissement
  • Adopter des politiques claires, solides et attrayantes en matière de diversité

Pour les femmes entrepreneures

  • Déterminer si la croissance est un objectif réaliste dans le cadre du plan d'affaires actuel
  • Réévaluer sa tolérance au risque
  • Considérer les avantages des partenariats, des coentreprises ou d'autres formes de collaboration pour stimuler la croissance

Pour les gouvernements

  • Mesures fiscales canadiennes visant à stimuler l'entrepreneuriat féminin
  • Inciter les chefs de file du secteur privé à investir aux côtés des gouvernements
  • Accès privilégié aux appels d'offres des gouvernements

Pour lire le rapport complet : https://advancingwomeninbusiness.com/fr/pillar-four-2/

À propos du Conseil

Le Conseil canado-américain pour l'avancement des femmes entrepreneures et chefs d'entreprises est composé de dix des plus grandes dirigeantes d'entreprise aux États-Unis et au Canada. Son mandat est de formuler des recommandations visant à lever les obstacles auxquels font face les femmes en affaires, à soutenir l'avancement professionnel de celles-ci et à les aider à démarrer et à faire croître leurs entreprises. Il a pour mission de faire croître le nombre de cheffes d'entreprise et d'entrepreneures pour favoriser la croissance et la compétitivité de l'économie du Canada et des États‑Unis. Le Conseil est indépendant et autonome, et il formule des recommandations servant à informer les gouvernements, s'il y a lieu. Il est coprésidé par Linda Hasenfratz, présidente-directrice générale de Linamar Corp., et par Julie Sweet, présidente-directrice générale (Amérique du Nord) - Accenture.
www.advancingwomeninbusiness.com

Monique F. Leroux est présidente du conseil d'administration d'Investissement Québec. Elle occupe aussi le poste de vice-présidente du conseil d'administration et conseillère stratégique de Fiera Capital. Présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins de 2008 à 2016, Mme Leroux a aussi présidé l'Alliance coopérative internationale de 2015 à 2017. Elle siège également à titre de membre indépendante à divers conseils d'administration d'entreprises d'envergure mondiale telles que Bell (BCE), Couche-Tard (ATD), Michelin (ML‑France) et S&P Global. Elle a été coprésidente du sommet du B7 en avril 2018 et a été nommée au Canadian Business Hall of Fame cette année.

Tamara L. Lundgren est présidente-directrice générale de Schnitzer Steel Industries, Inc. depuis 2008.  Avant d'intégrer SSI, Mme Lundgren était courtière en valeurs mobilières et avocate chevronnée de 25 ans d'expérience aux États-Unis et en Europe. Elle est membre du conseil d'administration de la Federal Reserve Bank of San Francisco et membre du President's Advisory Committee on Trade Policy and Negotiation. Elle siège aussi au conseil d'administration de Ryder System, Inc. et de Parsons Corporation et est membre de la Business Roundtable, du Committee of 200 (organisation internationale des cheffes d'entreprise senior) et du President's Advisory Council de Wellesley College. Mme Lundgren a été présidente du conseil d'administration de la Chambre de commerce des États-Unis, son mandat ayant pris fin en 2015. Mme Lundgren est diplômée du Wellesley College et est titulaire d'un diplôme en droit de la Northwestern University School of Law.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2018/16/c3866.html

Partager