Le ministre Luc Fortin pose des gestes concrets pour assurer le mieux-être des familles québécoises et leur faciliter la vie

QUÉBEC, le 2 mai 2018 /CNW Telbec/ - Au cours de la dernière année, de nombreux gestes concrets ont été posés pour assurer le mieux-être des familles québécoises et leur faciliter la vie. À l'occasion de l'étude des crédits alloués au ministère de la Famille, le ministre de la Famille, M. Luc Fortin, a présenté plusieurs des actions réalisées en faveur des enfants et des parents du Québec.

Citation

« La dernière année a été riche en réalisations visant à assurer le mieux-être des familles québécoises et leur plein épanouissement. Avec le budget 2018-2019, nous poursuivrons le travail amorcé pour mieux répondre aux besoins des parents en matière de services de garde éducatifs à l'enfance et pour préserver la qualité de ces derniers. Nous déploierons d'autres efforts pour agir tôt en faveur du développement global des tout-petits et de leur réussite éducative. Nous continuerons de faire de la conciliation famille-travail-études l'une de nos priorités, car nous voulons offrir aux familles davantage de flexibilité dans les différentes sphères de leur vie et appuyer les acteurs régionaux qui contribuent à faciliter l'organisation de la vie familiale ».

Luc Fortin, ministre de la Famille

Révision de l'offre de services de garde éducatifs à l'enfance

En vue d'assurer la pérennité du réseau des services de garde, de le compléter de façon harmonieuse et de faire en sorte que l'offre de services de garde soit adaptée aux besoins des parents, le gouvernement du Québec a mené un exercice de révision de l'offre de services de garde éducatifs à l'enfance. Celui-ci a permis de mieux recenser les territoires où les besoins de garde des parents sont présents. À la suite de cet exercice, la création et une réalisation facilitée de près de 5 800 places subventionnées ont été annoncées sur l'ensemble du territoire québécois.

Sanction de la Loi visant à améliorer la qualité éducative et à favoriser le développement harmonieux des services de garde éducatifs à l'enfance (143)

Dans le but d'assurer l'égalité des chances pour tous les enfants et de favoriser l'accès à des services de garde éducatifs à l'enfance de qualité et sécuritaires, la Loi visant à améliorer la qualité éducative et à favoriser le développement harmonieux des services de garde éducatifs à l'enfance a été sanctionnée le 8 décembre 2017. Elle vise, notamment, à améliorer la qualité des services de garde éducatifs à l'enfance, à rehausser la sécurité dans les services de garde éducatifs à l'enfance et à assurer la pérennité d'un réseau éducatif de qualité. La Loi fixe aussi des exigences en matière de sécurité dans les services de garde non reconnus. De plus, elle prévoit que la délivrance de tous les permis visant la création de places, subventionnées ou non, se base sur une planification territoriale, en fonction des besoins des familles.

À compter du 1er septembre 2018, tous les prestataires seront tenus d'utiliser le guichet unique d'accès aux services de garde (La Place 0-5), à l'exception des services de garde en territoire autochtone. Cette mesure vise à faciliter la recherche par les parents d'une place pour leur enfant. De plus, le Ministère travaille actuellement à la mise en œuvre des différentes mesures prévues par la Loi. Par exemple, tous les prestataires de services de garde éducatifs à l'enfance devront inclure, dans leur programme éducatif, des éléments jugés essentiels qui favorisent la réussite éducative. Ils devront également tenir un dossier éducatif pour tous les enfants et participer au processus d'évaluation et d'amélioration de la qualité éducative des services de garde mis en place par le Ministère.

Mise en œuvre de la Stratégie Tout pour nos enfants

La Stratégie relative aux services éducatifs offerts aux enfants de 0 à 8 ans - Tout pour nos enfants a été lancée le 16 janvier 2018. D'ici 2022, près de 1,4 milliard de dollars seront investis pour offrir aux 800 000 enfants de 0 à 8 ans les mêmes chances de réussir. Cette stratégie poursuit cinq objectifs et sa mise en œuvre est bien amorcée :

  • Favoriser l'égalité des chances pour tous les enfants (1,135 G$);
  • Assurer aux enfants de 0 à 8 ans un parcours éducatif continu et des transitions harmonieuses (30,3 M$);
  • Implanter ou consolider des pratiques éducatives et pédagogiques de qualité (96,9 M$);
  • Permettre à tous les enfants d'acquérir les compétences essentielles en lecture, en écriture et en mathématique à la fin de leur 2e année du primaire (32,2 M$);
  • Accompagner les parents et favoriser la mobilisation et la concertation des acteurs (97,1 M$).

Voici quelques exemples d'actions concrètes qui seront financées grâce à cette ambitieuse stratégie : fournir plus de ressources pour mieux soutenir les enfants et les parents d'enfants handicapés; éliminer, pour certains parents, les frais liés aux sorties éducatives et culturelles; offrir des petits déjeuners aux enfants dans les SGEE en milieu défavorisé; faciliter la transition de l'enfant vers l'école; financer des projets d'aménagement des aires de jeux extérieures des CPE; mettre en place une mesure d'évaluation de la qualité éducative dans les SGEE et mieux soutenir les organismes communautaires Famille.

Des services de garde plus accessibles pour les enfants de milieux défavorisés

Le ministre a également annoncé que les familles prestataires de certains programmes d'aide administrés par le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale pourraient profiter de 5 jours de garde sans frais par semaine dès le 20 janvier 2020, plutôt que des 2,5 jours dont ils disposent actuellement. Avec le budget 2018-2019, la bonification de cette exemption est devancée au mois d'août 2018.

Soutien à la Fondation du Dr Julien

Dans le but de poursuivre les efforts d'amélioration des conditions de vie des enfants les plus vulnérables, le budget 2018-2019 prévoit un financement supplémentaire de 23 millions de dollars sur quatre ans à compter de 2019-2020 pour le déploiement des centres de pédiatrie sociale en communauté, dans toutes les régions du Québec. Il assurera ainsi un financement à la Fondation jusqu'en 2022-2023.

Maintien du soutien à la mobilisation locale et régionale pour le développement des jeunes enfants

En 2009, le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon ont uni leurs efforts pour appuyer la mobilisation des communautés locales et régionales en soutenant des projets qui visent à favoriser le développement des enfants issus de milieux défavorisés et de leur famille. De 2020-2021 à 2022-2023, un investissement additionnel de 45 millions de dollars est prévu pour maintenir le soutien à la mobilisation.

Soutien aux organismes communautaires Famille

Le gouvernement du Québec soutient financièrement la mission de 270 organismes, dont 260 organismes communautaires Famille. La Stratégie Tout pour nos enfants et le budget 2018-2019 permettront de bonifier le financement des organismes communautaires Famille et des organismes communautaires offrant des activités de halte-garderie communautaire en vue, notamment, de renforcer leur capacité à accompagner les parents ayant besoin de soutien pour assumer leur rôle dans le développement global de leurs enfants.

Conciliation famille-travail-études

Un comité ministériel sur la conciliation famille-travail-études a été créé à l'automne 2017, sous la présidence du ministre de la Famille. Il vise à favoriser l'adoption de mesures facilitant la conciliation famille-travail-études dans toutes les sphères d'activité. Le gouvernement souhaite que les parents disposent de plus de temps, de manière à ce qu'ils puissent trouver un meilleur équilibre entre les exigences et les responsabilités liées à leur vie professionnelle, à la poursuite de leurs études et à leur vie familiale. Un investissement de 7,3 millions de dollars est prévu à cette fin dans le budget 2018-2019. Les mesures annoncées visent, notamment, à bonifier et à accroître l'offre de services de garde existante lors de la relâche scolaire et de la période estivale et à mettre en place un projet pilote de services de garde pour les travailleurs et les parents-étudiants ayant des horaires atypiques.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2018/02/c7344.html

Partager