Alberto Giacometti au MNBAQ

Moins d'un mois pour voir l'exposition… des heures de prolongation s'ajoutent!

QUÉBEC, le 16 avril 2018 /CNW Telbec/ -

« Grandiose»
- Éric Moreault, Le Soleil

« (…) la rétrospective Alberto Giacometti ne manque pas de surprendre. (…) un parcours d'une rare intensité proposé par le Musée national des beaux-arts du Québec. »
- Jérôme Delgado, Le Devoir

« Panorama d'un parcours artistique spectaculaire. »
- Yves Leclerc, Le Journal de Québec

« Une rétrospective à ne pas manquer sur l'un des artistes contemporains les plus emblématiques de notre époque! »
- Ismaël Houdassine, HUFFPOST, édition Québec

MNBAQ, Idra Labrie (Groupe CNW/Musée national des beaux-arts du Québec)

Porté, tant par l'engouement du public que par le succès critique, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) est fier de lancer aujourd'hui le grand décompte de la présentation de l'exposition Alberto Giacometti, en ses murs, avant qu'elle prenne le chemin de New York pour être présentée au Solomon R. Guggenheim Museum, l'autre destination nord-américaine, et par la suite celui de l'Espagne, pour une présentation au Guggenheim Museum Bilbao.

Afin de permettre à un plus grand nombre de visiteurs de voir l'exposition, en plus du mercredi soir, le pavillon Pierre Lassonde sera ouvert deux soirs de plus les prochaines semaines, soit les jeudis et vendredis 26 et 27 avril, 3, 4, 10 et 11 mai, jusqu'à 21 h. Et exceptionnellement, le lundi 7 mai, tout le complexe muséal sera ouvert de 10 h à 17 h.

Il reste donc moins d'un mois, soit jusqu'au 13 mai 2018, pour voir ou revoir à Québec cette rétrospective majeure, présentée par Desjardins dans les salles du pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ, et ainsi aller à la rencontre de l'œuvre emblématique d'un des plus grands artistes du 20e siècle, Alberto Giacometti (1901-1966). Le sculpteur et peintre suisse, ayant vécu à Paris, est connu pour ses sculptures uniques - personnages allongés à la surface particulièrement fouillée -, mais cette exposition célèbre également le peintre.

Les chefs-d'œuvre de toutes les époques rassemblés

Nombre de chefs-d'œuvre ont été rassemblés pour constituer cette exposition exceptionnelle, la toute première organisée sur le continent nord-américain depuis plus de 15 ans par la Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris. Outre les œuvres incontournables, la Femme cuillère (1927), la Boule suspendue (1930-1931), l'Homme qui pointe (1947), Le Nez (1947) et le célèbre Homme qui marche (1960), pour ne nommer que celles-là, faisant partie de l'impressionnant corpus de plus de 230 objets, en provenance de la riche collection de la Fondation et de grandes collections européennes, c'est autour de 110 sculptures, 50 peintures ainsi que 70 dessins et documents d'archives, qui sont réunis pour cette exposition inédite. Elle met en lumière les débuts de l'artiste dans les années 1920 à Paris, jusqu'à son couronnement dans les années 1960, soit une brillante carrière s'étalant sur cinq décennies.

Un design unique au service de l'œuvre de Giacometti

À travers un parcours unique des quatre salles temporaires du pavillon Pierre Lassonde, articulé autour d'une multitude de thèmes invitants - Premières œuvres personnelles, Vers le surréalisme, Mélancolie, Retour à la figuration, Reprise de la peinture, Le style de la maturité, Annette et Diego, Les portraits peints, Revisiter le passé, L'Homme qui marche, L'œuvre ultime -, les visiteurs pourront littéralement plonger au cœur de l'œuvre vaste et riche de Giacometti et ainsi apprécier un panorama exceptionnel.

Jean Hazel, designer principal au MNBAQ, a imaginé une mise en espace unique pour la présentation de cette grande rétrospective. Afin de mettre en lumière les nombreux chefs-d'œuvre rassemblés, il a exploré le thème de la mélancolie - une émotion qui a teinté la vie de l'artiste -, mais l'aspect rêverie de la mélancolie, celle qui porte à l'introspection, à la méditation, en utilisant le motif des vagues pour créer 23 modules aux dimensions variées. Ce mobilier sur mesure, aux lignes épurées, réalisé en érable blond - le même matériau que le plancher des salles temporaires du pavillon Pierre Lassonde - donne l'impression que des vagues de bois sortent littéralement du sol tel un ressac.

Pour tout savoir…

Pour le plus grand plaisir des visiteurs, un espace a été aménagé pour la diffusion d'extraits d'un film d'Ernst Scheidegger (1923-2016) et Peter Münger (né en 1937), Alberto Giacometti, où ils pourront voir Giacometti à l'œuvre dans son atelier parisien. Tourné en 1964, cet entretien singulier offre un aperçu exceptionnel de son travail et de sa relation complexe au modèle vivant.

En complément de l'aventure, tous ceux et celles qui désirent enrichir leur visite de l'exposition de façon exceptionnelle pourront la parcourir avec le médiaguide, le plus imposant créé par le MNBAQ. C'est à travers près de 30 stations que les visiteurs pourront comprendre toutes les étapes de la démarche de l'artiste, bien campées dans leur contexte historique. Un voyage fascinant dans l'intimité de Giacometti, illustré par une grande quantité d'images d'archives, permettra aussi d'en savoir plus sur sa vie personnelle, ses proches et ses amis.

L'exposition Alberto Giacometti, présentée au Musée national des beaux-arts du Québec, a été coorganisée avec la Fondation Giacometti, Paris. Elle a été rendue possible grâce à l'Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec. La contribution provient de la Mesure d'aide financière à l'intention des musées d'État pour des expositions internationales majeures.

Le Musée national des beaux-arts du Québec est une société d'État subventionnée par le gouvernement du Québec.

Alberto Giacometti
Pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ
Jusqu'au 13 mai 2018

Heures prolongées : jusqu'à 21 h, les 26 et 27 avril, ainsi que les 3, 4, 10 et 11 mai prochains 
Le lundi 7 mai, le MNBAQ est ouvert de 10 h à 17 h

 

Consulter le contenu original avec éléments multimédias : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2018/16/c8979.html

Partager