Programme d'immobilisation en entrepreneuriat collectif - Un investissement de plus de 1,2 M$ dans la région du Bas-Saint-Laurent

RIMOUSKI, QC, le 13 avril 2018 /CNW Telbec/ - Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D'Amour, confirme, au nom de la vice‑première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, l'attribution d'une aide financière totalisant 250 000 $ à la Coopérative d'aliments naturels Alina de Rimouski pour la réalisation d'un projet évalué à 1 220 000 $, lequel a été retenu à l'occasion du 3appel de projets lancé à l'automne 2017 dans le cadre du Programme d'immobilisation en entrepreneuriat collectif (PIEC).

L'entreprise fera ainsi l'acquisition d'un local adjacent à son emplacement d'affaires afin de poursuivre son développement et de bonifier son offre de services.

Citations :

« Dans toutes les régions du Québec, il y a des gens qui ont la volonté d'entreprendre et de réussir collectivement. C'est pourquoi notre gouvernement est très actif depuis de nombreuses années dans le développement de l'économie sociale. Je salue aujourd'hui l'initiative de cette entreprise, laquelle va de l'avant avec un projet porteur qui contribuera au développement régional et qui aura sans contredit des retombées bénéfiques pour la population. »

Jean D'Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« L'économie sociale fait partie intégrante du plan gouvernemental pour la relance de l'emploi et de l'économie. Par l'entremise du Plan d'action gouvernemental en économie sociale 2015-2020, nous poursuivons et renforçons notre soutien à ce réseau composé d'entreprises qui sont reconnues pour leur capacité à cerner les besoins émergents et à répondre de façon adaptée aux aspirations des collectivités. Le Programme d'immobilisation en entrepreneuriat collectif s'avère ainsi un levier financier essentiel à leur pérennité. Assurément, les entreprises d'économie sociale s'imposent dans l'économie plurielle du Québec. »

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

Fait saillant :

  • Le PIEC est un programme d'aide financière mis à la disposition des entreprises d'économie sociale qui souhaitent rénover, construire ou acquérir un bâtiment pour le développement de leurs affaires et de leur offre de services. Doté d'une enveloppe globale de 20 millions de dollars sur cinq ans, laquelle est attribuée sous forme de contributions financières non remboursables pouvant atteindre 500 000 $, le PIEC constitue l'une des mesures phares du Plan d'action gouvernemental en économie sociale 2015-2020.

Lien connexe :

  • Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2018/13/c8222.html

Partager