Politique bioalimentaire gouvernementale - Le ministre Lessard exige la rétractation des propos mensongers du président des Producteurs de grains

QUÉBEC, le 6 avril 2018 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Laurent Lessard, se dit outré et demande au président des Producteurs de grains du Québec de rétracter les propos rapportés dans le communiqué des Producteurs de grains du Québec intitulé : « La nouvelle politique bioalimentaire financée aux dépens de la production de grains ». Ce commentaire laisse croire que le ministre Lessard aurait détourné un montant de 38 M$ en provenance du Fonds d'assurance stabilisation des revenus agricoles pour financer la Politique bioalimentaire.

Les propos mensongers tenus par le président de la Fédération sont erronés et ne sont pas dignes de la fonction que le président occupe. Il est important de rappeler que les producteurs de grains se sont prononcés au printemps 2016, par voie de consultation, sur le choix entre le Programme d'assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) et les programmes Agri offerts par le gouvernement du Québec. À l'issue de cette consultation menée de façon démocratique, 55 % des producteurs de maïs-grain et 61 % des producteurs de soya ont choisi les programmes Agri. Ce choix a été entériné par La Financière agricole en date du 29 juin 2016. Le président actuel des Producteurs de grains était alors membre du conseil d'administration de La Financière agricole du Québec.

Avec la fin de la couverture du maïs-grain et du soya au programme ASRA, le solde du Fonds d'assurance a été retourné au deux tiers à La Financière agricole du Québec, pour un montant de 38,3 M$. Le tiers restant a été retourné aux producteurs de grains au cours de l'année 2017, soit un montant de 19,1 M$, somme égale aux contributions payées par les producteurs. De plus, en choisissant les programmes Agri, les producteurs de grains du Québec recevaient un montant de plus de 62 M$, correspondant à leur admissibilité rétroactive au programme Agri-Québec pour les années 2014 et 2015.

Par ailleurs, une lettre adressée le 12 septembre 2017 à M. Marcel Groleau exprime clairement la position gouvernementale dans le dossier. Ce n'est donc pas une surprise que les sommes de l'État aient été consacrées à la Politique bioalimentaire.

Le gouvernement du Québec a toujours soutenu que toute éventuelle entente devait s'inscrire dans les orientations gouvernementales. Or, les autorités ont évalué toutes les options favorisant une utilisation optimale des sommes en question, en les réinvestissant au bénéfice du secteur agricole.

Citations :

« Je tiens d'abord à rappeler qu'en juin 2016, le conseil d'administration de La Financière agricole du Québec a pris acte du souhait des producteurs de maïs-grain et de soya d'être couverts par les programmes Agri-Québec et Agri-Québec Plus plutôt que par le programme ASRA. À cet effet, conformément au vote exprimé par les producteurs, il a pris la décision d'abroger la couverture ASRA du maïs-grain et du soya à compter de l'année d'assurance 2016 et d'ajouter ces deux cultures à la liste des produits admissibles aux programmes Agri-Québec et Agri-Québec Plus. »

M. Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« En ce qui a trait à la disposition des surplus du fonds ASRA attribuables au maïs-grain et au soya et découlant de cette décision, La Financière agricole du Québec a mené des discussions avec l'Union des producteurs agricoles et les Producteurs de grains du Québec, conformément aux modalités prévues au programme ASRA. Dans le cadre de ces discussions, les principales préoccupations des Producteurs de grains du Québec ont été partagées et analysées par La Financière agricole du Québec. »

M. Ernest Desrosiers, président-directeur général de la Financière agricole du Québec

https://www.facebook.com/mapaquebec/ 
https://twitter.com/mapaquebec 
https://www.instagram.com/mapaquebec/ 
https://www.linkedin.com/company/ministere-d-a-d-p-e-d-l 
https://www.youtube.com/user/mapaquebec

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2018/06/c5000.html

Partager