Appel de propositions visant à permettre aux collèges d'établir de nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie

QUÉBEC, le 12 janv. 2018 /CNW Telbec/ - Dans le but d'accroître les activités de recherche appliquée, de formation et d'information ainsi que l'aide technique aux entreprises et organismes, la ministre de l'Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine, Mme Hélène David, annonce un appel de propositions qui permettra aux collèges d'implanter de nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), notamment dans le domaine des pratiques sociales novatrices.

Les CCTT sont mis sur pied par les collèges avec l'autorisation de la ministre de l'Enseignement supérieur. La reconnaissance de nouveaux centres par cette dernière se réalise au terme d'un processus rigoureux d'analyse des propositions.

Rappelons que les CCTT sont des organismes reconnus par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et qu'ils relèvent des collèges. Également, ces derniers reçoivent un financement au fonctionnement du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation Les CCTT contribuent à l'élaboration et à la réalisation de projets novateurs ainsi qu'à la diffusion et à l'implantation de nouvelles technologies ou pratiques sociales.

Citation :

« Les centres collégiaux de transfert de technologie sont des exemples parfaits de la symbiose qui doit exister entre le monde de l'éducation, la communauté et les entreprises. Il est prioritaire pour notre gouvernement de pouvoir miser sur les projets novateurs qui découlent de cette collaboration pour le développement socio-économique des différentes régions du Québec. Ces projets stimulent les liens entre la formation et la recherche, en plus de permettre aux collèges de mieux contribuer à la vitalité de leur environnement social ou industriel.  Enfin, les CCTT enrichissent le transfert des connaissances entre les collèges et leurs milieux respectifs. »

Hélène David, ministre de l'Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine

Faits saillants :

  • Actuellement, 49 CCTT sont reconnus, soit 43 centres de nature technologique et six centres spécialisés dans les pratiques sociales novatrices. Ce sont 33 cégeps et un collège privé qui sont responsables de ces centres. Les CCTT sont répartis dans 14 régions administratives du Québec.

  • Depuis la création des CCTT en 1983, il y a eu 17 épisodes de reconnaissance, au terme desquels entre un et cinq centres ont intégré le réseau. Le dernier appel de propositions a eu lieu en 2014 et trois centres supplémentaires ont joint le groupe des CCTT.

 

Source : 

Anne Marie Dussault Turcotte

Directrice des communications et attachée de presse

de la ministre de l'Enseignement supérieur

et ministre de la Condition féminine

418 266-3255

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2018/12/c7995.html

Partager