Prix Hommage au civisme - La ministre Lucie Charlebois félicite les récipiendaires de la région de la Montérégie

QUÉBEC, le 7 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, Mme Lucie Charlebois, rend hommage à quatre Montérégiens récipiendaires du prix Hommage au civisme.

Lors de la 31e cérémonie Hommage au civisme, tenue ce matin, la ministre de la Justice, Procureure générale du Québec et ministre responsable de la Loi visant à favoriser le civisme, Mme Stéphanie Vallée, a remis la médaille du civisme à M. François Daigle, à M. Daniel Lauzon et, à titre posthume, à Mme Carole Rhéaume et à M. Rémy Nolet en reconnaissance de leur acte courageux.

Parmi les 23 récipiendaires du prix ayant accompli un acte en 2015, 11 personnes ont reçu la médaille du civisme et 12, la mention d'honneur.

M. François Daigle

Le 17 mars 2015, vers 18 h, François Daigle distribue le Publisac à Grand-Mère, avec sa famille. Arrivé devant une maison, M. Daigle sent de la fumée. Il aperçoit au 2e étage un homme qui se déplace puis s'effondre dans une verrière enfumée. Il monte, découvre l'homme inconscient gisant au sol, l'agrippe et le sort de la verrière. Il reprend son air, puis tire l'homme des escaliers jusqu'à la rue pour l'emmener en sécurité derrière sa voiture. Une dame attend avec des couvertures; ils réchauffent la victime jusqu'à l'arrivée des secours.

M. Daniel Lauzon

Dans l'après-midi du 17 mars 2015, Daniel Lauzon est en route avec son épouse vers leur domicile à Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. Ils aperçoivent une maison en feu; M. Lauzon immobilise son véhicule et court vers la résidence. À trois reprises, M. Lauzon entre dans la maison en flammes pour sauver une dame âgée refusant de sortir et tentant de récupérer des objets de valeur. La dernière fois, la toiture s'effondre et les flammes descendent sur eux. M. Lauzon saisit fermement la victime et la sort précipitamment. Il la conduit chez la voisine à qui il recommande de bien veiller sur elle.

Mme Carole Rhéaume, à titre posthume

Le 8 mars 2015, vers 18 h 30, Carole Rhéaume circule seule sur l'autoroute 10. Soudain, le conducteur devant elle glisse sur la route glacée et se retrouve dans un fossé entre les deux chaussées. Mme Rhéaume, infirmière de profession, se range sur le côté et traverse l'autoroute pour prêter assistance. Constatant que les gens vont relativement bien, elle retourne vers sa voiture. En chemin, elle est toutefois frappée de plein fouet par un conducteur qui a perdu la maîtrise de son véhicule. Mme Rhéaume est décédée sur le coup.

M. Rémy Nolet, à titre posthume

Le 4 mai 2015, vers 17 h 45, Rémy Nolet, 19 ans, et une amie prennent place dans un canot sur le bassin de Chambly pour rentrer à la maison. Pendant le trajet, les conditions météorologiques changent et de grosses vagues font chavirer l'embarcation que le courant emporte avec un des deux gilets de sauvetage restés à l'intérieur. Tous deux se cramponnent au seul gilet de sauvetage restant, jusqu'à ce que M. Nolet ordonne à sa grande amie de le revêtir. À bout de forces, M. Nolet doit lâcher prise et la jeune femme le voit partir dans le courant, emporté par les vagues. M. Nolet a sacrifié sa vie pour sauver celle de son amie.

Citations

« Aujourd'hui, nous rendons hommage à 23 Québécoises et Québécois d'exception qui ont fait preuve d'un altruisme remarquable en sauvant la vie d'une personne, parfois même en allant jusqu'à risquer la leur. Ces personnes ont démontré un sens du civisme hors du commun. En outrepassant le simple devoir citoyen du bon samaritain, elles se sont illustrées; elles sont devenues nos héros. »

Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et Procureure générale du Québec

« Ces femmes et ces hommes incarnent les valeurs de civisme de notre société, et c'est pourquoi je suis fière de souligner le courage et la grandeur d'âme de ces citoyens de la Montérégie. Leurs actes héroïques reposent sur une action remarquable, celle d'avoir agi en suivant leur cœur afin de venir en aide à une personne en situation de danger. Félicitations aux récipiendaires, et souvenons-nous de leurs actions. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie

« Je félicite tous ces récipiendaires, qui sont dignes de recevoir cette mention d'honneur. Je tiens particulièrement à saluer le geste courageux de M. Daniel Lauzon, résident de Notre-Dame-de-L'Île-Perrot, qui n'écoutant que son instinct, a sauvé la vie d'une dame en la faisant sortir de sa maison en flammes. La médaille du civisme lui revient grandement. »

Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil

Information complémentaire

Le 19 décembre 1977, le gouvernement du Québec a adopté la Loi visant à favoriser le civisme. En vertu de cette loi, une intervention auprès d'une personne en danger dans des circonstances périlleuses ou difficiles, qui parfois a mis la vie du sauveteur en danger, peut être reconnue comme un acte de civisme exceptionnel et valoir à son auteur une décoration ou une distinction.

Liens connexes :

La description des actes de civisme est accessible sur le site Internet du ministère de la Justice au www.justice.gouv.qc.ca.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2017/07/c7498.html

Partager