Intégrité de la viande hachée - Le ministre Lessard met en place un nouveau programme d'inspection

QUÉBEC, le 24 mars 2017 /CNW Telbec/ - Pour faire suite à un récent reportage relativement à la présence de porc dans des emballages de bœuf haché, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Laurent Lessard, a annoncé aujourd'hui la mise en place d'un nouveau programme spécifique d'inspection.

Cette nouvelle mesure vise tous les établissements québécois de vente au détail qui préparent du bœuf ou du veau hachés. À cette fin, le service d'inspection du Ministère appliquera un protocole de surveillance et d'analyse de la viande hachée prélevée dans ces établissements d'alimentation. Le ministre fait également appel aux détaillants en alimentation afin qu'ils redoublent de vigilance pour contrer ce type de fraude.

Citation

« Le consommateur a le droit de savoir ce qu'il achète et ce qu'il met dans son assiette. Dès aujourd'hui, les inspecteurs du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ceux de la Ville de Montréal prélèveront des échantillons. La substitution d'aliments est une pratique frauduleuse et les situations qui nous sont rapportées sont inacceptables. »

M. Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Faits saillants

  • Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation exerce une surveillance de toute la chaîne bioalimentaire afin de contribuer à la protection de la santé publique.
  • Depuis le 1er avril 2016, ses inspecteurs ont effectué plus de 46 000 inspections dans l'ensemble de la chaîne bioalimentaire.
  • La Loi sur les produits alimentaires (RLRQ, chapitre P-29) interdit l'emploi d'une indication inexacte, fausse ou trompeuse sur la nature du produit. Le montant de l'amende prévue pour une infraction en la matière est d'un minimum de 500 $ jusqu'à un maximum de 3 000 $; en cas de récidive, l'amende est de 1 500 $ à 9 000 $.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2017/24/c3485.html

Partager