Le gouvernement complète le 4 000 MW d'énergie éolienne de la stratégie énergétique 2006-2015 grâce à un partenariat avec la nation innue

QUÉBEC, le 21 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Pierre Arcand, et le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley, annoncent la mise en place d'un partenariat avec la nation innue afin de compléter le 200 MW restant de la stratégie énergétique 2006-2015.

« La filière éolienne a été un choix gouvernemental à une époque où le Québec était en déficit énergétique. Elle a été créatrice d'emplois et a permis à plusieurs régions du Québec de prospérer et de participer aux retombées locales de ces projets. Aujourd'hui, nous annonçons l'accomplissement du bloc énergétique de 4 000 MW d'énergie éolienne, grâce à un partenariat stratégique entre le gouvernement du Québec, Hydro-Québec et la nation innue », a déclaré Pierre Arcand.

« La réalisation de ce projet éolien entraînera des retombées importantes qui nous permettront enfin de mettre en place une structure nationale innue concrète et viable et nous aideront à faire un pas de plus vers notre autonomie », a dit Mike McKenzie, chef d'Innu Takuaikan de Uashat mak Mani-Utenam.

« Grâce à leur leadership, les communautés innues deviennent aujourd'hui des acteurs importants dans le développement énergétique du Québec. Nous avons pris l'engagement de maintenir et de favoriser une collaboration étroite avec tous les partenaires du Plan Nord, y compris avec les nations autochtones. Cette entente démontre la volonté du gouvernement du Québec d'impliquer les communautés autochtones dans la mise en œuvre du développement nordique du Québec », a déclaré Geoffrey Kelley.

Pour le chef Martin Dufour, de la Première Nation des Innus d'Essipit, ce projet confirme l'existence et l'efficience d'une relation de nation à nation entre les peuples innu et québécois. « Il fait la preuve qu'un dialogue constructif avec le gouvernement du Québec est avantageux non seulement pour les Innus, mais également pour tous ceux qui habitent avec eux les régions ressources, ainsi que pour une large part de la population qui favorise l'utilisation d'énergie propre ».

« Les prochaines semaines serviront à convenir des différentes modalités et des engagements de part et d'autre afin de concrétiser la réalisation de ce projet éolien de 200 MW qui aura un impact significatif pour la nation innue sur la Côte-Nord », a conclu Pierre Arcand.

 

Partager