Consolidation des centres de traitement informatique - Le nouveau gouvernement du Québec pose le premier jalon de sa transformation numérique

QUÉBEC, le 4 févr. 2019 /CNW Telbec/ - Le nouveau gouvernement du Québec entame la consolidation de ses centres de traitement informatique (CTI) et assure ainsi l'optimisation du traitement et du stockage de ses données. Cette vaste opération se traduira par le regroupement physique de ses centres de traitement informatique et par le recours prioritaire à l'infonuagique publique.

Aujourd'hui, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, M. Éric Caire, a fait l'annonce du lancement de cette consolidation en compagnie du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, M. Christian Dubé. Ce grand chantier, qui s'inscrit dans la vision du gouvernement d'assurer une saine gestion des fonds publics et une optimisation de l'État, débutera en 2019 et s'échelonnera sur trois ans. Il permettra d'augmenter considérablement l'efficience des centres de traitement des données gouvernementales et de rehausser le niveau de sécurité des données. De plus, alors que la première phase du projet est estimée à un coût maximum de 150 M$, les économies qu'elle entraînera permettront de récupérer plus que les investissements initiaux et permettront au gouvernement de sauver des sommes très importantes pour l'avenir.

D'une part, les 457 CTI, actuellement dispersés à travers la province, seront centralisés principalement sur deux pôles. La première phase, qui regroupera 120 de ces CTI, permettra à la fois de rassembler la main-d'œuvre, de concentrer l'expertise grâce à un meilleur partage des compétences, et de favoriser des économies substantielles sur le plan des infrastructures et de l'exploitation. Il fournira ainsi à l'État un environnement informatique plus homogène, donc plus facile à entretenir.

D'autre part, la gestion du traitement et du stockage des données du gouvernement sera optimisée principalement par le recours prioritaire à l'infonuagique publique, une méthode de stockage moderne et fiable qui contribuera à réduire le nombre de centres de traitement, à optimiser les ressources humaines et matérielles consacrées au service d'hébergement, à assurer la sécurité des données et la pérennité des infrastructures, et à diminuer les coûts de stockage.

Finalement, cette approche s'inscrit parfaitement dans une mouvance internationale de transformation numérique où plusieurs gouvernements optimisent leurs centres de données et prennent le virage de l'infonuagique publique à des fins d'efficacité et de sécurité. Le gouvernement actuel fait donc le choix de se tourner vers l'avenir en priorisant des solutions d'avant-garde qui lui permettront d'effectuer la consolidation des CTI à  des coûts avantageux.

Cette consolidation permettra aux organismes publics, entre autres, de se concentrer sur l'évolution de leurs services à la population, en ayant accès notamment à des meilleurs outils de travail plutôt que d'investir pour pallier l'éventuelle désuétude de leurs infrastructures technologiques.

Citations :

« La question de regrouper les centres de traitement informatique (CTI) du Québec n'est pas nouvelle et a été le sujet de nombreuses conversations des gouvernements précédents. Après seulement quelques mois au pouvoir, nous sommes donc non seulement fiers de respecter notre engagement d'entamer la consolidation des CTI du Québec, mais aussi de prendre le virage vers l'infonuagique publique, tout comme l'ont fait les leaders mondiaux en transformation numérique. Les Québécoises et les Québécois méritent que leur gouvernement soit le plus efficace possible. Pour ce faire, il est essentiel que ses infrastructures informatiques et que le traitement et le stockage de ses données soient parfaitement alignés avec l'évolution des technologies. »

Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale

« Notre gouvernement s'est donné pour principal engagement de mieux servir la population et de générer des économies représentant des sommes importantes. La décision de regrouper les CTI constitue le premier jalon de cet engagement. Nous sommes heureux  de lancer ce chantier majeur dans les premiers mois de notre mandat. Basée sur une approche moderne et éprouvée, cette vision proactive et novatrice nous permettra donc, très rapidement, de contribuer à l'efficience de l'État, tout en réalisant d'importantes économies, au bénéfice de la population québécoise, et en procurant un environnement de travail plus stimulant à nos employés. »

Christian Dubé, ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor

Faits saillants :

  • Le parc informatique du gouvernement du Québec compte 457 centres de traitement informatique;
  • La première phase de la consolidation touchera 120 centres :
    • La mise en œuvre de l'opération débutera dès 2019 et sera échelonnée sur trois ans;
    • Les centres seront regroupés essentiellement sous deux pôles;
    • La première phase du projet est estimée à un coût maximum 150 M$. Cette phase permettra des économies annuelles récurrentes en croissance dès les premières années. Ces économies permettront de récupérer plus que les investissements initiaux et permettront au gouvernement de sauver des sommes très importantes pour l'avenir.
  • Une étude est en cours pour évaluer les économies qui seront générées par la consolidation des 337 centres restants;
  • La consolidation des centres de données permet aussi de prendre le virage de l'infonuagique publique à des fins d'efficacité et de sécurité :
    • Permet aux employés de l'état d'avoir accès plus rapidement à un environnement de travail moderne et à des outils de travail plus efficaces.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/04/c4108.html

Share