Des progrès significatifs en matière de gouvernance au sein de l'Ordre des ingénieurs du Québec

QUÉBEC, le 20 févr. 2019 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec lève les conditions et modalités de la mise sous administration de l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), sur la base des avancées mesurées par les indicateurs de performance mis de l'avant dans le rapport final déposé par le Comité de mise sous administration (CMSA).

Le CMSA, qui faisait rapport sur une base trimestrielle à l'Office des professions du Québec, estime qu'une nouvelle culture d'efficacité et de collaboration est en place et qu'en vertu des améliorations apportées dans l'application de ses mécanismes de protection du public, l'OIQ est sur la bonne voie.

Afin de s'assurer du maintien des avancées mesurées, la ministre de la Justice, procureure générale du Québec et ministre responsable de l'application des lois professionnelles, Mme Sonia LeBel, requiert également que l'Office des professions du Québec lui transmette, un an après la levée de la mise sous administration, un rapport documentant l'évolution des indicateurs de performance du plan d'action.

Citations :

« Les progrès significatifs réalisés par l'Ordre des ingénieurs du Québec depuis deux ans en matière de gouvernance nous permettent de croire à un redressement durable de l'organisation. Nous avons constaté une réduction des délais d'enquête du syndic, une augmentation du taux d'inspections professionnelles, ainsi qu'un changement de garde dans l'équipe de direction et le redressement des finances de l'Ordre. Il est raisonnable de croire que la mission de protection du public sera dorénavant bien remplie. »

Sonia LeBel, ministre de la Justice et ministre responsable de l'application des lois professionnelles

« L'Ordre a considérablement renforcé ses mécanismes de protection du public, tant en matière de prévention que de discipline. Je tiens à souligner la contribution positive et la collaboration de nos employés, du conseil d'administration et des administrateurs désignés, qui permettent à l'Ordre d'entamer un nouveau chapitre de son histoire et aux ingénieurs de contribuer à bâtir le Québec de demain. »

Kathy Baig, ing., présidente de l'Ordre des ingénieurs du Québec

Lien connexe :

Pour consulter le rapport final du CMSA :

https://www.opq.gouv.qc.ca/publications/rapports-detude/

Le système professionnel

Le système professionnel du Québec compte 46 ordres professionnels qui encadrent 55 professions et plus de 395 000 membres. La mission principale d'un ordre est de protéger le public, soit toutes les personnes qui utilisent des services professionnels dans les différents secteurs d'activité réglementés. Les ordres professionnels sont des organismes autogérés sous la garde d'un organisme de surveillance, l'Office des professions du Québec. Le système professionnel québécois a été créé en 1973 par une loi-cadre, le Code des professions du Québec, afin d'assurer la protection du public en matière de services professionnels. L'ensemble du système professionnel est autofinancé par les cotisations des membres des ordres professionnels, et l'Office des professions est un organisme gouvernemental extrabudgétaire dont le budget est financé par une cotisation supplémentaire des membres des ordres professionnels.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/20/c5763.html

Partager