Québec solidaire veut plus de contenu québécois sur Netflix

QUÉBEC, le 14 févr. 2019 /CNW Telbec/ - La députée de Taschereau et critique solidaire en matière de culture, Catherine Dorion, demande à la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, que son gouvernement exige au géant américain Netflix qu'un pourcentage des contenus disponibles sur son catalogue québécois soit produit au Québec.

« Netflix ne crée pour l'instant aucun véritable emploi chez nous, sans compter que le géant américain ne paye pas véritablement d'impôt ou de TPS. Actuellement, moins de 0,1% des films offerts sur la plateforme au Québec sont québécois. Pourquoi est-ce qu'on n'exige pas de Netflix qu'il finance la production ou au moins qu'il achète les droits d'un minimum de films de chez nous pour sa plateforme au Québec ? » a lancé la députée de Taschereau à la ministre Roy lors de la période de questions. « L'Union européenne exige désormais que 30% du contenu disponible sur Netflix soit produit en Europe. Pourquoi ne pas faire la même chose ici? »

La députée de Taschereau fait valoir qu'un quota de contenus québécois sur Netflix et les autres plateformes de vidéo à la demande encouragerait l'emploi des artisans de ce milieu au Québec, à l'heure où bon nombre de réalisateurs et d'acteurs québécois prennent part à des projets aux États-Unis et en France, où les financements sont beaucoup plus généreux.

« C'est un dossier prioritaire pour bien des États dans le monde. J'ai été étonnée que la ministre Roy n'ait pas déjà ce dossier sur son bureau. Ça arrive. J'espère que je l'aurai sensibilisé et qu'elle se familiarisera rapidement avec cet enjeu. Je la questionnerai à nouveau d'ici quelques semaines pour connaître la progression du dossier », a conclu Catherine Dorion.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2019/14/c5771.html

Partager