Tournée du Québec En action pour la main-d'œuvre - Jean Boulet annonce 1,9 M$ pour la formation de mécaniciens pour la réparation et l'entretien de véhicules électriques

LAVAL, QC, le 27 juin 2019 /CNW Telbec/ - Au moment où l'industrie automobile québécoise assiste à la multiplication des véhicules électriques sur le réseau routier, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce une aide de 1,9 million de dollars pour la formation des mécaniciens dans la réparation et l'entretien des véhicules électriques.

Ce soutien permettra aux mécaniciens de développer les compétences nécessaires pour intervenir de façon sécuritaire sur tous les types de véhicules électriques. Cette diversification de leurs connaissances favorisera aussi leur maintien en emploi.

Cette formation sera dispensée aux mécaniciens dans toutes les régions du Québec, en alternance travail-études. Elle vise à outiller 16 superformateurs et 232 travailleurs de l'automobile jusqu'en 2022. Les candidats sélectionnés auront accès à un total de 874 heures de formation.

Ce sont les six comités paritaires de l'automobile du Québec (Montréal, Cantons-de-l'Est, Laurentides-Lanaudière, Mauricie, Québec et Saguenay-Lac-Saint-Jean) qui superviseront ce projet de formation. Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale couvrira 54 % du coût total de ce projet de formation de trois ans estimé à 3,6 millions de dollars.

Cette annonce s'inscrit dans la volonté du gouvernement du Québec et du premier ministre François Legault d'électrifier les transports et les infrastructures, pour un Québec plus vert et plus riche.

Un 12e arrêt de la tournée du Québec

Cette annonce a été faite par le ministre à Laval dans le cadre de la tournée En action pour la main-d'œuvre. M. Boulet visite toutes les régions du Québec afin de rencontrer les partenaires du marché du travail. Il souhaite leur faire part de sa vision des actions à poser afin de soutenir les entreprises devant conjuguer leurs besoins avec la rareté de la main‑d'œuvre et leur faire connaître les programmes, mesures et services du Ministère. Il a commencé sa tournée du Québec le 4 février dernier, à Trois-Rivières.

Citation

« Ce projet est primordial pour permettre à l'industrie automobile de réussir le virage électrique qui représente une évolution technologique majeure. Les investissements que j'annonce aujourd'hui démontrent que votre gouvernement agit concrètement pour que nos travailleurs évoluent en fonction des nouvelles réalités du marché du travail, permettant à nos entreprises de réaliser leurs projets et de contribuer au développement économique du Québec. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants :

  • Le coût total du projet est estimé à 3 669 883 $ et sera assumé par les six comités paritaires de l'automobile (782 364 $), les partenaires de l'éducation (35 872 $), les employeurs du secteur de l'automobile (889 691 $) et le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (1 961 956 $).
  • Plus de 70 % des 35 000 travailleurs de l'industrie automobile ne détiennent pas de formation de base (DEP).
  • En mécanique automobile, plus de 15 280 apprentis et compagnons seront graduellement exposés à la présence des véhicules électriques et devront être formés.
  • L'entretien et la réparation de véhicules électriques ne sont pas un volet inclus dans le programme de DEP en mécanique automobile. De plus, le nombre de mécaniciens ne possédant pas une formation de base complète est en hausse depuis cinq ans.

 

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2019/27/c5562.html

Share