Électrocution d'un élagueur-grimpeur de l'entreprise Patrick Turgeon (Arb'attage) à Québec : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

QUÉBEC, le 15 mai 2019 /CNW Telbec/ - La CNESST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête sur l'accident du travail ayant coûté la vie à M. Marc-André Lavoie, élagueur-grimpeur pour l'entreprise Patrick Turgeon (Arb'attage), le 17 mai 2018 à Québec.

Chronologie de l'accident

Le jour de l'accident, M. Marc-André Lavoie se trouvait sur un terrain résidentiel à Québec et s'affairait à couper des branches dans un arbre. Pour ce faire, il s'est placé debout, en appui sur une branche, avec son dispositif antichute attaché à une branche supérieure. Tandis qu'il effectuait ses tâches, sa scie à élaguer a dévié et est entrée en contact avec la ligne électrique sous tension. C'est alors que le travailleur a reçu une décharge électrique. Les secours ont été appelés sur les lieux, et M. Lavoie a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Causes de l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident :

  • Le travailleur a été électrocuté lorsque la scie à élaguer télescopique qu'il utilisait pour couper des branches au-dessus de sa tête est entrée en contact avec une ligne électrique à moyenne tension;
  • La planification des activités d'élagage était déficiente, amenant le travailleur à utiliser un outil conducteur alors que sa position dans l'arbre permettait à l'outil d'entrer en contact avec la ligne électrique à moyenne tension.

À la suite de l'accident, la CNESST a interdit à l'employeur, l'entreprise Patrick Turgeon (Arb'attage), la réalisation de travaux d'élagage et d'abattage d'arbres. De plus, la CNESST a exigé notamment l'élaboration d'une méthode de travail sécuritaire incluant l'analyse de risques liés à l'environnement où s'effectuent les travaux et le choix des outils sécuritaires. L'employeur a répondu à ces exigences et les travaux ont pu reprendre.

Comment éviter un tel accident

Pour prévenir les accidents liés à l'électrisation avec une ligne électrique aérienne sous tension, des solutions existent, notamment :

  • communiquer avec l'entreprise d'exploitation électrique avant de commencer les travaux lorsque les personnes, les équipements ou les éléments de machinerie sont susceptibles d'entrer à l'intérieur des distances minimales d'approche prévues au règlement;
  • s'assurer que la ligne électrique est mise hors tension.

Par la loi, l'employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires.

Les travailleurs doivent faire équipe avec l'employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l'enquête

  • La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à la Société internationale d'arboriculture Québec et à l'Association québécoise des arboriculteurs commerciaux afin que leurs membres en soient informés;
  • Le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d'études Arboriculture-élagage pour sensibiliser les futurs travailleurs;
  • De plus, la CNESST visitera les employeurs susceptibles d'effectuer ce type d'activités afin de les informer des règles applicables en matière de travaux à proximité des lignes électriques, ainsi que de leur obligation de s'y conformer et de former leurs travailleurs.

Liens utiles

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004225.pdf

Photo (libre de droits) :  https://bit.ly/2Vqw2L3

Animation (libre de droits) : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ad004225.mp4

Pour plus d'information sur la santé et la sécurité liées à l'électrisation avec une ligne électrique aérienne sous tension : http://www.cnesst.gouv.qc.ca/electrisation

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :

Alexandra Houde, responsable des communications
CNESST - Direction régionale de la Capitale-Nationale
Téléphone : 418 266-4000, poste 4162

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2019/15/c4599.html

Partager