Négociation des conventions collectives - Une avancée sérieuse pour conclure une entente

QUÉBEC, le 16 juill. 2019 /CNW Telbec/ - Le président-directeur général de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), M. Jacques Caron, estime que la nouvelle offre salariale déposée hier soir constitue une avancée sérieuse dans les négociations et qu'elle devrait justifier une levée des avis de grève pour éviter de pénaliser les vacanciers québécois.

« La nouvelle offre salariale déposée hier soir mérite d'être considérée et la Sépaq croit possible de bâtir rapidement à partir de celle-ci une entente satisfaisante pour les deux parties », a déclaré le PDG de la Sépaq, M. Caron.

La Sépaq estime par ailleurs que la meilleure façon d'éviter un débrayage est de concentrer les énergies sur les travaux qui ont toujours cours à la table de négociation.

« Depuis le dépôt de la première offre salariale, le 4 juillet, l'équipe de négociation de la Sépaq a travaillé de façon intensive et sans relâche, incluant le dernier weekend. Notre objectif demeure la conclusion d'une entente négociée et mutuellement satisfaisante. Nous faisons tout en notre pouvoir pour que les Québécois puissent profiter de leurs vacances bien méritées », a conclu M. Caron.

La Sépaq s'engage à poursuivre les négociations avec tout le sérieux et l'énergie qui l'ont caractérisée depuis le début du processus afin de trouver le plus rapidement possible un terrain d'entente. Dans l'éventualité d'un débrayage, la Sépaq conservera l'accès aux différents établissements visés tout en respectant à la lettre le cadre fixé par le Code du travail.

www.sepaq.com

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/July2019/16/c0395.html

Share