Étude des crédits budgétaires - La ministre Isabelle Charest doit écouter davantage les revendications des amateurs de sports et loisirs

QUÉBEC, le 19 août 2020 /CNW Telbec/ - Le député de Marquette et porte-parole de l'opposition officielle en matière de Sports, de Loisirs et de Saines habitudes de vie, Enrico Ciccone, a interpellé la ministre déléguée à l'Éducation concernant des enjeux très précis dans le cadre de l'étude des crédits budgétaires du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, volet loisirs et sports et saines habitudes de vie.

Il a pu constater que la ministre Charest ne veut pas s'engager à interdire les batailles dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) conditionnellement à du financement, et ce, malgré les graves problèmes qui y sont associés. Également, à sa grande déception, Isabelle Charest refuse toujours d'aller de l'avant avec sa proposition de projet de loi qui visait à mettre en place un registre de commotions cérébrales.

« Ça me déçoit parce que j'avais des propositions constructives. De mon point de vue, c'est un manque de vision et de courage de la part de la ministre puisqu'elle prive les amateurs de sports et loisirs d'être mieux protégés rapidement et concrètement. Je suis déçu également de voir que nous n'avons pas la même définition du terme « démocratisation du sport » puisque  la mienne signifie que même en situation de précarité, toutes et tous devraient avoir le droit de pratiquer un sport. »

M. Enrico Ciccone, député de Marquette et porte-parole de l'opposition officielle en matière de Sports, de Loisirs et de Saines habitudes de vie.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2020/19/c6868.html

Partager