Transformation de produits marins - Les ministres Jordan et Lamontagne accordent 1 623 364 $ à UMEK et à l'AQIP pour la transformation du crabe des neiges

QUÉBEC, le 9 juill. 2020 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, André Lamontagne et la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Mme Bernadette Jordan sont fiers d'annoncer des investissements dans deux groupes de l'industrie de la pêche. Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, en a fait l'annonce lors de sa tournée dans la région de la Côte-Nord. Il a profité de son passage à Sept-Îles pour annoncer l'octroi de ces aides financières conjointes à deux groupes du secteur de la pêche au crabe.

Ainsi, le Groupe UMEK reçoit une aide financière pouvant atteindre 499 580 $ du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) et 147 284 $ en aide financière du ministère des Pêches et des Océans Canada (MPO). Ces fonds aideront à robotiser sa ligne d'emballage du crabe des neiges qui permettra d'emballer en continu, sans ralentissement du rythme de la chaîne de transformation.

Cette modification constitue une étape de plus vers la modernisation complète de la ligne de production entreprise par UMEK dans les dernières années. Les retombées seront importantes pour l'entreprise puisque cet investissement permettra d'augmenter sa productivité et sa rentabilité. L'amélioration de la vitesse d'emballage entraînera une augmentation significative de la capacité de transformation de l'usine. Le projet vise également à automatiser le processus de lavage des bacs de cuisson lors de la transformation du crabe des neiges pour ainsi réduire de 86 % l'utilisation d'eau du procédé. La réalisation de ce projet est rendue possible grâce au Programme d'appui financier au développement du secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales.

L'Association québécoise de l'industrie de la pêche (AQIP), quant à elle, se voit octroyer une aide financière totalisant 976 500 $ par le gouvernement fédéral et par le gouvernement du Québec. Cette aide est pour un projet de développement d'un prototype de système de classification des sections de crabe de neige. Ce nouvel équipement utilisera des systèmes de vision et de rayon X à la fine pointe de la technologie. La somme est accordée en vertu du Fonds des Pêches du Québec (FPQ). Le FPQ est un programme de contribution financé conjointement par le MPO et le MAPAQ pour soutenir le secteur des poissons et fruits de mer du Québec.

Le projet de l'AQIP sera testé à l'usine d'UMEK et les objectifs sont nombreux : conception d'un équipement moderne qui intègre la prise de décision par imagerie et par poids, diminution du besoin de main-d'œuvre, augmentation de la productivité des opérations sur la ligne de triage, standardisation du triage par application de critères objectifs, uniformisation du produit fini, élimination de la manipulation humaine, redistribution de la main-d'œuvre vers des tâches où elle est essentielle. Les résultats des tests seront disponibles aux autres usines de transformation de produits marins, qui pourront ainsi prendre une décision éclairée quant à l'acquisition éventuelle de cette nouvelle technologie.

En plus de s'insérer dans la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025 - Alimenter notre monde, notamment en appuyant les investissements dans le secteur des pêches et l'aquaculture commerciales, ces aides financières permettent de relever un défi de taille dans le secteur vital qu'est la transformation du crabe pour l'économie nord-côtière, c'est- à-dire la rareté de la main-d'œuvre. De plus, le projet de l'AQIP s'inscrit dans le Plan d'action ministérielle 2018-2025 pour l'industrie des pêches et de l'aquaculture commerciales du Québec.

Cette annonce reflète la priorité partagée du gouvernement fédéral et du gouvernement du Québec de participer à la vitalisation du territoire de la Côte-Nord et de permettre d'augmenter l'offre de produits marins québécois. De plus, l'aide annoncée permettra de garantir aux consommateurs une qualité constante et un produit plus sécuritaire, moins manipulé par des êtres humains. Cette modernisation reflète la volonté des transformateurs de crabe des neiges de valoriser cette profession et d'attirer la main-d'œuvre en améliorant les conditions des employés.

Citations

« Le gouvernement du Canada est fier de s'associer au gouvernement du Québec pour appuyer l'industrie de la pêche au crabe des neiges dans l'amélioration de ses technologies et l'accroissement de sa productivité, tout en augmentant sa performance environnementale. L'innovation et les technologies propres sont des composantes essentielles de notre approche visant à promouvoir une économie forte et un environnement propre. Stimuler l'innovation, c'est créer des emplois dans l'économie du savoir. »

L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« La réputation du crabe des neiges de la Côte-Nord n'est plus à faire. Sa pêche et sa transformation sont des rouages primordiaux de l'économie régionale. Les projets annoncés bénéficieront aux entreprises de transformation du crabe. Le projet de collaboration de l'AQIP avec le Groupe UMEK, qui en fera l'usine de transformation la plus automatisée du secteur des pêches de la région, constitue un bel exemple des efforts de concertation et de la volonté de travailler ensemble à la prospérité du secteur. Avec ces aides financières, les gouvernements du Québec et du Canada prennent à bras-le-corps les enjeux collectifs comme la rareté de la main-d'œuvre. Je me réjouis de voir le fruit de ces investissements pour toute la communauté nord-côtière. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Je suis heureux de voir l'expertise de ces deux organisations reconnues. Grâce à l'aide financière qui leur est accordée, elles pourront faire rayonner leurs talents, offrir leurs produits à grande échelle et faire connaître encore davantage l'expérience pointue des Nord-Côtiers dans le domaine de la pêche ! »

M. Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

Faits saillants

  • Le Fonds des pêches du Québec est un programme de contribution financé conjointement par les gouvernements du Canada et du Québec. Il permettra d'investir 42,8 millions de dollars sur 5 ans en vue d'appuyer le secteur du poisson et des fruits de mer du Québec. Le financement du programme proviendra à 70 % du gouvernement du Canada et à 30 % du gouvernement du Québec.
  • Le Groupe UMEK est un consortium composé d'un actionnariat majoritairement autochtone et est propriétaire de l'usine de transformation depuis 2005.
  • L'association québécoise de l'industrie de la pêche (AQIP) est un organisme à but non lucratif, fondé en juin 1978 par les entreprises de transformation de produits marins des régions maritimes du Québec.
  • Le gouvernement du Québec a mis en place plusieurs mesures pour soutenir le secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales au Québec.
  • Les différents programmes du MAPAQ permettent d'appuyer la mise en œuvre du Plan d'action ministériel 2018-2025 pour l'industrie des pêches et de l'aquaculture commerciales ainsi que la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025.

Liens connexes

Appui financier au développement du secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales

 Programme d'adoption des technologies propres pour les pêches et l'aquaculture

Fonds des pêches du Québec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/July2020/09/c5115.html

Share