Développement économique et touristique en valorisant la culture autochtone à La Tuque - Plus de 1,6 million de dollars pour Sakihikan

LA TUQUE, QC, le 26 mars 2018 /CNW Telbec/ - Les gouvernements du Québec et du Canada annoncent aujourd'hui un soutien de 1 623 600 $ pour financer une initiative du Centre d'amitié autochtone de La Tuque (CAALT), Sakihikan, qui aura d'importantes retombées pour l'industrie touristique régionale, tout en faisant rayonner la culture atikamekw. De plus, cette aide financière permettra au CAALT de déployer un projet d'économie sociale autochtone de premier plan dans la foulée de la revitalisation du site du lac Saint-Louis réalisée par la Ville de La Tuque. Le coût total du projet s'élève à 2,3 millions de dollars.

C'est ce qu'ont annoncé aujourd'hui le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley, et la ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette, Mme Julie Boulet.

Pour réaliser cette initiative d'ampleur, le CAALT s'est adjoint la participation financière de la Ville de La Tuque, du Gouvernement du Canada et du Gouvernement du Québec. La somme remise par les gouvernements se décline comme suit :

Le CAALT, pour sa part, a investi 150 000 $ à même ses propres fonds. À ces sommes s'ajoute une contribution de 50 000 $ provenant d'un donateur anonyme.

L'ensemble des volets de Sakihikan permettra au CAALT d'exploiter le centre communautaire établi aux abords du lac Saint-Louis à son plein potentiel; cette infrastructure contribuera au développement touristique et économique de la région.

Citations :

« Je salue chaleureusement l'équipe du Centre d'amitié autochtone de La Tuque qui a su matérialiser cette initiative ambitieuse et rassembleuse, dont les fruits bénéficieront aux Atikamekw, aux Latuquois, de même qu'aux touristes de passage dans la région. Sakihikan permettra également un rapprochement entre les communautés autochtones et allochtones de la Mauricie qui auront maintenant de nouvelles occasions pour se rencontrer et échanger. Grâce à ce projet exemplaire, toute la région en ressort gagnante sur les plans social, économique et culturel. »

Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

« Je suis heureuse que ce projet se concrétise parce qu'en plus d'offrir une belle vitrine au parc du lac Saint-Louis, il bonifiera l'offre touristique régionale et favorisera la rencontre des populations autochtone et non autochtone. Le Québec se démarque par la grande variété de ses attraits touristiques et le caractère distinctif de sa population. Ce projet confirme la richesse de notre offre touristique et l'authenticité de notre destination et j'en suis ravie. »

Julie Boulet, ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette

« Le projet du  Centre d'amitié autochtone de La Tuque contribuera au développement économique ainsi qu'à l'enrichissement de l'offre culturelle et touristique de la région. Grâce au Fonds d'appui au rayonnement des régions, le gouvernement du Québec peut soutenir des initiatives structurantes en accord avec les priorités régionales ciblées par les acteurs et les élus régionaux, au bénéfice des citoyens. »

Martin Coiteux, ministre des affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Le Centre d'amitié autochtone de La Tuque démontre, une fois de plus, son dynamisme en développant le projet du centre Sakihikan. Ce centre communautaire deviendra un lieu de rassemblement, d'échanges et de partage entre les communautés autochtones et non autochtones, en plus d'attirer les visiteurs dans ce site féérique qu'est le lac Saint-Louis. D'ailleurs, c'est avec fierté que le gouvernement du Canada, par l'entremise du PIC 150, s'est associé à ce projet d'envergure régionale. »

L'honorable François-Philippe Champagne, député de Saint-Maurice-Champlain et ministre du Commerce international

« Le gouvernement est déterminé à travailler de près avec tous les ordres de gouvernement, y compris avec les provinces, les territoires, les municipalités et les peuples autochtones. Cette initiative du Centre d'amitié autochtone de La Tuque est une démonstration concrète qu'il est possible de travailler de concert pour réaliser des projets structurants pour les régions. »

L'honorable Navdeep Bains, ministre responsable de DEC

« Nous sommes très fiers de ce beau projet qui se réalise en partenariat avec le milieu autochtone. Le Centre d'amitié autochtone de La Tuque est un précieux partenaire pour notre municipalité. C'est important de réaliser de beaux projets structurants comme celui-ci. Nos citoyens ont un attachement particulier pour le site du lac St-Louis. Nous allons le mettre en valeur pour qu'il soit le reflet des richesses culturelles de notre communauté latuquoise, où se côtoient deux cultures en harmonie. »

Pierre-David Tremblay, maire de La Tuque

«Sakihikan, c'est une initiative d'économie sociale autochtone que nous portons depuis bientôt trois ans et qui s'inscrit dans une volonté, partagée avec la Ville de La Tuque, de revitalisation du petit lac Saint-Louis. Cette revitalisation va mettre en valeur la culture autochtone et fera du centre Sakihikan un formidable lieu de rencontre entre Autochtones et non-Autochtones et un espace récréotouristique de grande valeur pour les populations québécoise et autochtone comme pour les touristes. »

Rachelle Chachai, présidente du Conseil d'administration du Centre d'amitié autochtone de La Tuque

Faits saillants :

  • L'initiative Sakihikan, qui signifie « lac » en langue atikamekw, vise à offrir divers services et activités devant permettre d'exploiter les atouts du site du lac Saint-Louis, tout en faisant la promotion de la culture atikamekw. Le centre communautaire, établi au bord du lac Saint-Louis et appartenant au CAALT, possède en effet un potentiel appréciable grâce à son emplacement tout près du centre-ville de La Tuque. Qui plus est, les locaux et le service de restauration de ce centre offriront un espace de vie dynamique de nature à favoriser le rapprochement des populations autochtone et non autochtone, qui partagent un attachement particulier pour le lac Saint-Louis.
  • L'initiative se divise en deux volets :
    • Le premier volet consiste à rénover et à réaménager le centre communautaire, qui hébergera notamment des bureaux pour le CAALT, des locaux de rencontres, un comptoir d'accueil ainsi que des installations sanitaires publiques.
    • Le second volet concerne le projet d'économie sociale qui se déploiera au sein du centre communautaire. Des activités culturelles et récréotouristiques, une boutique d'artisanat, un établissement de restauration légère à saveur autochtone et des camps de jour et scolaires sont prévus.
  • La réalisation de cette initiative permettra, en outre, de créer 29 postes à temps partiel, qui pourront être occupés par les Atikamekw de la région.

 

Sources :

Renseignements :



Chantal Gauvin

Directrice des communications

Cabinet du ministre responsable des Affaires autochtones
Tél. : 418 643-3166

Jean Auclair

Relations avec les médias

Direction des communications

Ministère du Conseil exécutif

Tél. : 418 643-2001, poste 4064



Patrick Soucy

Attaché de presse

Cabinet de la ministre du Tourisme

et ministre responsable de la région

de la Mauricie

Tél. : 418 528-8063

Anne-Sophie Lacroix

Coordonnatrice des affaires publiques et des stratégies

Direction des communications

Ministère du Tourisme

Tél. : 418 643-5959, poste 3493

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2018/26/c6851.html

Partager