Proposition de la CAQ sur la réforme de la taxe scolaire : La CAQ met en péril les services aux élèves dans la région de la Mauricie

QUÉBEC, le 16 mars 2018 /CNW Telbec/ - Avec sa promesse irréaliste et non budgétée concernant la taxe scolaire, François Legault annonce la mise en péril des investissements en éducation du gouvernement libéral dans les services directs aux élèves.

« La CAQ fait de la surenchère en proposant une mesure de plus de 1,3 G$ sans présenter de cadre financier qui tient la route. François Legault doit dire la vérité aux parents des élèves qui fréquentent les écoles du Québec et leur dire dès maintenant quels services il coupera en échange. Est-ce qu'il coupera dans l'ajout des ressources ou est-ce qu'il fera le choix d'augmenter les tarifs comme il l'a déjà proposé dans le passé? », a déclaré le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx.

« François Legault s'oppose à mettre fin aux iniquités entre les contribuables et à alléger leur compte de taxe scolaire dès cette année. Comment la Coalition Avenir Québec peut-elle expliquer aux contribuables de la région de la Mauricie pourquoi ils devraient payer en moyenne 70 $ de plus cette année ? » a déclaré la ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet.

Rappel des investissements dans la région de la Mauricie :

  • 8 classes de maternelle 4 ans
  • 69 ressources supplémentaires dans les écoles
  • 218 044 $ pour de l'aide alimentaire
  • Près de 73 M$ pour rénover et construire des écoles

En bref :

  • Tous les Québécois sont gagnants avec la proposition équilibrée du gouvernement qui permet de maintenir les investissements dans les services aux élèves tout en allégeant le fardeau fiscal des contribuables.
  • Pour la région de la Mauricie, la baisse de taxe proposée par le gouvernement dès la rentrée scolaire et refusée par François Legault est de 70 $.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2018/16/c5204.html

Partager