Maisons des aînés et maisons alternatives - 160 nouvelles places au Nunavik et en Terres-Cries-de-la-Baie-James

QUÉBEC, le 21 févr. 2020 /CNW Telbec/ - La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a annoncé aujourd'hui le nombre de nouvelles places qui seront créées en maison des aînés et en maison alternative au Nunavik et en Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Ainsi, ce sont 64 nouvelles places qui seront créées au Nunavik, dont 32 places en maison des aînés et 32 places en maison alternative, et 96 nouvelles places qui seront créées en Terres-Cries-de-la-Baie-James, dont 64 places en maison des aînés et 32 places en maison alternative. La maison des aînés accueillera des aînés en perte d'autonomie modérée qui seront accompagnés jusqu'à la perte d'autonomie majeure. Quant à la maison alternative, elle permettra d'accueillir une clientèle adulte ayant des besoins spécifiques.

Ce projet de transformation majeure des milieux d'hébergement permettra d'offrir aux résidents des milieux de vie modernes, plus fonctionnels et, surtout, à dimension humaine et centrés sur leurs besoins, qui se rapprochent davantage de ce qu'ils avaient à domicile.

Citations :

« Nous amorçons un grand redressement des milieux d'hébergement pour les aînés, dans toutes les régions du Québec. Ainsi, notre gouvernement établit un nouveau standard de qualité pour nos aînés en perte d'autonomie et nos adultes ayant des besoins spécifiques, et leur redonne enfin la dignité qu'ils méritent. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

« Je me réjouis de savoir que les aînés inuits et cris auront 160 nouvelles places en maison alternative et en maison des aînés et ce, dans leur milieu et près de leur famille. Ces nouvelles places donneront accès à un milieu de vie sécuritaire et confortable aux aînés du Nunavik et des Terres-Cries-de-la-Baie-James, où ceux-ci pourront continuer de jouir du territoire, de nourriture traditionnelle et d'activités quotidiennes. »

Sylvie D'Amours, ministre responsable aux Affaires autochtones

« Notre gouvernement entreprend un virage qui mènera à une véritable évolution des services offerts aux aînés et aux personnes qui nécessitent des soins de longue durée. C'est avec fierté que j'accueille l'annonce des 160 places qui seront créées dans notre région. Ces projets permettront d'implanter des milieux de vie où chaque aspect a été pensé pour que les résidents se sentent bien chez eux. »

Pierre Dufour, ministre responsable de la région du Nord-du-Québec.

« Ce nouveau modèle d'hébergement est inspirant et je suis très heureux de constater que plusieurs places seront créées ici, dans nos communautés autochtones. Avec ce projet, notre gouvernement se donne les moyens d'instaurer un véritable changement pour les personnes hébergées et leurs proches. Il s'agit d'une excellente nouvelle, alors que ces milieux de vie reposeront sur une philosophie axée sur le bien-être et la dignité. »

Denis Lamothe, député d'Ungava

Faits saillants :

Rappelons que ce projet de transformation des services d'hébergement pour aînés nécessitera un investissement de plus de 2,6 milliards de dollars par le gouvernement.

Dans les nouvelles maisons des aînés et maisons alternatives, ce sont 2 600 nouvelles places qui seront créées, partout au Québec, d'ici 2022. 

Par ailleurs, le gouvernement a pour objectif de transformer plus de 2 500 places en centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) pour adapter davantage certains milieux de vie aux besoins des aînés. De nombreux CHSLD existants feront l'objet de rénovations, alors que d'autres seront reconstruits en cohérence avec la nouvelle approche en matière de services d'hébergement.  

Afin de répartir les nouvelles places à développer dans le cadre des maisons des aînés et des maisons alternatives, une évaluation des besoins actuels et à venir a été réalisée pour l'ensemble de la province. Cette évaluation a notamment été réalisée par l'entremise d'une projection du nombre de places en CHSLD qui seraient requises au cours des prochaines années selon le vieillissement de la population, en tenant compte également du nombre de personnes en attente d'un lit d'hébergement permanent en CHSLD par région et par établissement.

Les emplacements des maisons des aînés et alternatives seront connus et feront l'objet d'annonces ultérieurement.

Lien connexe :

Pour plus de détails : www.msss.gouv.qc.ca/presse  

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2020/21/c6373.html

Partager