Aide aux entreprises de technologies propres - Le PLQ propose la mise en place d'une voie rapide pour l'économie verte

QUÉBEC, le 25 mai 2019 /CNW Telbec/ - La députée de Maurice-Richard et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'environnement, de lutte contre les changements climatiques et d'agriculture, Marie Montpetit, propose l'instauration d'une voie rapide pour aider les entreprises québécoises qui développent des technologies vertes à obtenir plus rapidement certaines subventions ou aides gouvernementales.

« Au Parti libéral du Québec, l'économie et l'environnement vont de pair. Les entrepreneurs nous ont fait part des difficultés qu'ils rencontrent lors de leurs démarches auprès du gouvernement. Nous avons de nombreuses entreprises innovantes au Québec qui contribuent à réduire nos GES et il est essentiel de les soutenir en éliminant les embûches qu'elles subissent auprès des différents ministères. C'est pourquoi nous proposons la mise en place d'une voie rapide pour permettre un traitement accéléré à ces entreprises qui apportent des solutions concrètes. L'innovation technologique est l'une des clés pour lutter contre les changements climatiques et c'est pourquoi nous devons en soutenir le développement rapidement et efficacement. »

Marie Montpetit, députée de Maurice-Richard et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'environnement, de lutte contre les changements climatiques et d'agriculture 

Le Québec doit continuer d'être un leader en matière d'environnement et d'économie verte, c'est pourquoi le Parti libéral du Québec continue de proposer des solutions concrètes au gouvernement. Cette voie rapide pour les entreprises s'ajoute à plusieurs autres propositions faites dans les dernières semaines par l'opposition officielle, telles qu'une loi sur la réduction du suremballage et celle pour un virage vert à l'Assemblée nationale.

Rappelons que le précédent gouvernement libéral avait fait un pas de plus afin d'aider le secteur de l'économie verte à se développer en proposant une enveloppe de 147,5 M$ sur cinq ans dans le Plan d'action pour la croissance et les technologies propres, auquel la Coalition avenir Québec (CAQ) n'a malheureusement donnée aucune suite.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2019/25/c2392.html

Partager