Mise à jour économique - Québec doit investir les surplus dans la lutte aux changements climatiques

MONTRÉAL, le 30 nov. 2018 /CNW Telbec/ - Le député de Rosemont et responsable en matière de justice fiscale et de services publics, Vincent Marissal, a présenté les attentes de Québec solidaire à l'égard de la mise à jour économique du ministre des Finances, Éric Girard. Sa priorité absolue: la lutte aux changements climatiques.

« Les libéraux ont laissé derrière eux 3G$ de surplus, le fruit des lourds sacrifices du peuple québécois. Même s'il tente par tous les moyens de baisser les attentes, le nouveau gouvernement hérite d'une marge de manoeuvre bien réelle au moment critique de la lutte aux changements climatiques. M. Legault ne doit pas manquer cet alignement des astres et donner des moyens à un plan de sortie de crise climatique qui a des dents! » a affirmé M. Marissal.

« Après les slogans, on attend la substance. Blâmer le gouvernement précédent n'est pas suffisant: M. Legault doit réaliser des investissements conséquents dans des infrastructures de transport collectif autant dans les centres urbains que pour relier nos régions à un réseau intégré. M. Legault doit entamer le processus de sevrage aux énergies fossiles au lieu de vanter les mérites du 3e lien et faire la promotion de nouveaux pipelines, ce qui revient à vanter les vertus de l'exercice physique en fumant une cigarette! » a déploré le député de Rosemont.

En outre, Québec solidaire s'attend à un réinvestissement important dans les programmes sociaux, en santé, en éducation mais aussi pour les grands oubliés du discours inaugural dont la lutte à la pauvreté, le logement et la lutte à l'évasion fiscale. Des sommes additionnelles sont nécessaires pour éteindre les feux allumés par les libéraux.

« Avant de se lancer dans des allégements fiscaux coûteux et reproduire le cercle vicieux des précédents gouvernements, le premier ministre doit se lancer dans un grand chantier de rattrapage et donner de l'oxygène aux services publics pour garantir à nouveau aux Québécoises et aux Québécois l'accès auquel ils ont droit », a lancé Vincent Marissal.

M. Marissal a également pressé le gouvernement Legault de s'attaquer à l'évasion fiscale des géants du Web.

« On ne peut pas sérieusement parler de finances publiques en 2018 en omettant ces colossaux vampires qui envahissent nos vies et nos marchés, qui étouffent les médias professionnels, sans payer leur dû à la collectivité par leurs taxes. M. Girard doit aborder cette question lundi: on a assez traîné la patte », conclut le député de Rosemont.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2018/30/c8610.html

Share