Projet Apuiat : une analyse indépendante réclamée par Québec solidaire

QUÉBEC, le 30 nov. 2018 /CNW Telbec/ - La porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, a réclamé une analyse indépendante sur le niveau des surplus d'électricité d'Hydro-Québec pour éclairer la population sur le sort du projet Apuiat.

« Nous avons demandé à M. Legault de faire de l'écoute active, mais son idée était déjà faite. Quand il s'est présenté devant les Innus, il n'avait que la version d'Éric Martel en tête! Le premier ministre a fait coup double : non seulement il rate une belle occasion de forger une relation de nation à nations avec les Nations autochtones, il démontre aussi son manque d'ambition pour le développement économique de la Côte-Nord », a déclaré Mme Massé.

« L'approche d'Éric Martel a déjà été remise en cause dans plus d'un dossier, notamment celui de Saint-Adolphe-d'Howard. Aujourd'hui, il a perdu la confiance des Innus. Le premier ministre doit cesser d'accorder un passe-droit au PDG d'Hydro-Québec et commander une analyse indépendante afin de nous donner l'heure juste sur le niveau des surplus d'électricité », a demandé la porte-parole de Québec solidaire. « Si les surplus sont aussi importants que le laisse entendre le premier ministre, nous sommes en droit de nous demander : pourquoi est-ce que le premier ministre retarde autant l'électrification des transports quand nous avons tous les moyens d'effectuer ce virage aussi nécessaire que créateur d'emplois? »

En outre, Manon Massé a invité le gouvernement à s'engager formellement à relancer le projet lorsque les surplus s'épuiseront. « Les paroles s'envolent, mais les écrits restent: M. Legault doit garantir aux Innus qu'ils seront respectés quoi qu'il arrive », a-t-elle conclu.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2018/30/c8402.html

Share