Pensions alimentaires et enfants en difficulté - Québec solidaire obtient deux engagements du gouvernement

QUÉBEC, le 30 nov. 2018 /CNW Telbec/ - La députée de Sherbrooke et responsable en matière d'éducation, de famille et de condition féminine, Christine Labrie, a obtenue des engagements de la part du gouvernement suite au dépôt d'une motion, mais également grâce à sa première question en chambre.

Madame Labrie a questionné le ministre de l'Éducation sur la protection des budgets en éducation, mais également sur la problématique révision des indices de défavorisation. Monsieur Nadeau-Dubois a complété en relevant l'exemple spécifique de Gouin, durement touché par cette révision. Suite aux questions des député.es solidaires, le ministre Roberge s'est engagé à ce qu'il n'y ait aucune diminution de services pour les enfants en difficulté.

« Nous en prenons note, et lui rappellerons cet engagement », défend le leader de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois

Québec solidaire a également fait adopter en chambre une motion, déposée par Madame Labrie, au sujet des pensions alimentaires injustement traitées comme un revenu.

Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement du Québec  de considérer les enfants bénéficiant d'une pension alimentaire comme étant leurs bénéficiaires exclusifs et qu'en conséquence, il agisse avec diligence et équité afin que les pensions alimentaires pour enfants cessent d'être traitées comme un revenu pour le parent créancier dans le calcul des prestations d'aide sociale, ainsi que d'admissibilité à l'aide juridique, à l'aide financière aux études et au soutien au logement.

« Il s'agit d'une revendication de longue date pour Québec solidaire. Je suis fière que cette motion ait été adoptée à l'unanimité. Il est temps de régler cette injustice. Je vais m'assurer que le gouvernement le fasse rapidement », déclare la députée de Sherbrooke, Christine Labrie

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2018/30/c6852.html

Share