Mise à jour économique - « La gestion libérale, c'est comme le principe du yo-yo» - Gabriel Nadeau-Dubois

MONTRÉAL, le 21 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La mise à jour économique présentée par le ministre des Finances est la preuve irréfutable que l'austérité libérale n'était pas nécessaire pour atteindre l'équilibre budgétaire rappelle le porte-parole solidaire et député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois.

« Ce qu'on apprend aujourd'hui, c'est que la valeur de trois ans de coupes dans les services à la population, c'est 278$ en baisses d'impôts. Ça, c'est 11$ par chèque de paye! Donc la question que les gens doivent se poser ce soir, c'est : est-ce que ça a valu la peine? Pour Québec solidaire, la réponse est non. 11 $ par chèque de paye, ça ne vaut pas des écoles en ruines, ça ne vaut pas un bain par semaine, ça ne vaut pas des listes d'attente pour voir un médecin. Le jeu n'en vaut pas la chandelle », soutient M. Nadeau-Dubois.

Québec solidaire tient à rappeler que les investissements réannoncés aujourd'hui ne viennent que combler les coupes des dernières années. 

« La gestion libérale, c'est comme le principe du yo-yo. Ils désinvestissent en début de mandat, et dans l'année électorale ils réinvestissent au même endroit pour s'acheter les élections. M. Leitão dit qu'il a mis la maison en ordre. Ce qu'il ne dit pas par contre, c'est que c'est lui qui a saccagé la maison au cours des trois dernières années. Pour moi, c'est de l'incompétence pure et simple. La situation fiscale n'a jamais été aussi dramatique que M. Leitão et Couillard le laissaient entendre. Ils ont fait peur au monde inutilement », rappelle le député de Gouin.

Québec solidaire invite le gouvernement libéral à plus de compétence et moins d'opportunisme d'ici la fin de son mandat qui tire à sa fin. La population québécoise n'oubliera pas  la mauvaise gestion libérale et le manque d'intégrité de ce gouvernement en raison d'une baisse d'impôt.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2017/21/c8150.html

Partager