Mission du premier ministre à Washington D.C. - Électrification des transports, libre-échange, hydroélectricité et lutte contre les changements climatiques : François Legault invite ses homologues américains à choisir le Québec

WASHINGTON, le 8 févr. 2020 /CNW Telbec/ - En mission dans le cadre de la rencontre hivernale de la National Governors' Association (NGA), le premier ministre, François Legault, a discuté avec ses homologues américains des priorités et des forces du Québec. Il a plaidé en faveur d'une plus grande intégration des économies pour maintenir et renforcer la compétitivité nord-américaine par rapport à la concurrence mondiale. À cet effet, M. Legault a appelé les gouverneurs de différents États américains à développer avec le Québec des partenariats pour le secteur manufacturier, notamment dans le domaine des transports, pour la fabrication de trains, d'autobus et de voitures électriques. Le premier ministre a aussi rappelé l'importance de négocier un allègement des clauses de type Buy America et Buy American pour les entreprises québécoises et canadiennes pour protéger le libre-échange, une position pour laquelle il a obtenu un consensus des autres premiers ministres canadiens.   

L'avenir des infrastructures : le Québec, un joueur incontournable en Amérique

Invité à participer à un panel pour discuter avec les gouverneurs américains des solutions d'avenir en matière d'infrastructures, le premier ministre a rappelé que plusieurs grandes villes partout en Amérique du Nord investiront massivement pour développer des réseaux de métros, de trains et de tramways. Grâce notamment à l'expertise des entreprises québécoises dans le secteur des transports et en tirant profit des chaînes de valeur fortement intégrées entre le Canada et les États-Unis, le premier ministre a appelé ses homologues à saisir l'occasion de développer des partenariats d'affaires. François Legault a notamment proposé de développer une expertise nord-américaine, permettant d'être concurrentiel sur les marchés européen et asiatique.

Sensibiliser les gouverneurs américains à la contribution du Québec pour une économie nord-américaine plus verte

Grâce à d'importants surplus en hydroélectricité, une énergie propre, renouvelable et exportable, le Québec se démarque notamment auprès des États du Nord-Est américain comme un partenaire incontournable dans les efforts de réduction de gaz à effet de serre (GES). Le premier ministre a constaté l'intérêt grandissant pour l'expertise québécoise dans les secteurs des véhicules électriques et des technologies propres. Cela témoigne de la volonté des partenaires de s'allier au Québec dans leur transition vers une économie plus prospère et sobre en carbone.

Le premier ministre a profité de son passage à Washington pour tenir des rencontres bilatérales avec des États clés américains avec lesquels le Québec entretient une relation commerciale en pleine croissance. Il s'est entretenu avec :

  • Tony Evers, gouverneur du Wisconsin
  • Kate Brown, gouverneure de l'Oregon
  • Mike DeWine, gouverneur de l'Ohio
  • Andy Beshear, gouverneur du Kentucky
  • Janet Mills, gouverneure du Maine.

Au cours de la journée, M. Legault s'est entretenu avec Andrew Cuomo, gouverneur de l'État de New York. Le premier ministre l'a remercié pour la collaboration de son administration dans le projet de la ville de New York de s'approvisionner en hydroélectricité québécoise. Le premier ministre a aussi pu échanger avec le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker. Les deux chefs d'État ont réitéré leur détermination à exporter plus d'hydroélectricité en provenance du Québec. Enfin, le premier ministre a aussi eu l'occasion d'échanger avec le gouverneur de l'État de Querétaro, Francisco Domíguez Servién.

D'autres premiers ministres canadiens, dont le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, et les premiers ministres de l'Alberta et de la Saskatchewan, Jason Kenney et Scott Moe, ont également participé à la NGA. En rencontre dans la matinée, le premier ministre a rappelé l'appui du Québec au nouvel accord de libre-échange et il a insisté sur l'importance de procéder à sa ratification rapide pour mettre fin à l'incertitude économique.

Citation :

« Le message que je voulais livrer est que le Québec a beaucoup à offrir aux Américains. Partout en Amérique, les grandes villes veulent lutter contre les changements climatiques, réduire leurs émissions de GES, développer une économie plus verte et investir davantage dans les réseaux de transports en commun. Je pense qu'avec mes homologues américains on devrait travailler ensemble à une solution gagnant-gagnant pour qu'en Amérique du Nord on puisse développer des partenariats pour construire des trains, des autobus et des autos électriques. Il est stratégiquement et économiquement essentiel pour l'Amérique du Nord de conserver sa maîtrise d'œuvre et sa capacité d'innovation dans ce secteur. L'expertise québécoise spécialisée dans la construction d'infrastructures de transport durable de personnes constitue une occasion unique de développer un champion nord-américain. J'ai profité de mon passage à Washington pour réitérer l'importance d'éviter les mesures protectionnistes du Buy America et Buy American. Au bénéfice des entreprises québécoises, canadiennes et américaines, il ne faut plus qu'il n'y ait d'obstacles au commerce. Grâce notamment à l'hydroélectricité, aux véhicules électriques et à nos réserves de minéraux critiques et stratégiques, on a tout ce qu'il faut pour consolider et intensifier notre présence en sol américain et assurer une prospérité durable créatrice d'emplois bien rémunérés au Québec. »

 François Legault, premier ministre du Québec

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2020/08/c1771.html

Share