Négociations dans les secteurs public et parapublic - Le gouvernement conclut une entente de principe avec ses constables spéciaux ainsi qu'avec ses gardes du corps

MONTRÉAL, le 10 juillet 2017 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec a conclu une entente de principe avec le Syndicat des constables spéciaux du gouvernement du Québec (SCSGQ), qui regroupe les quelque 400 constables spéciaux employés par l'État, ainsi qu'avec l'Association professionnelle des gardes du corps du gouvernement du Québec (APGCGQ), qui regroupe la soixantaine de gardes du corps du gouvernement. Cette entente, survenue le 7 juillet dernier, est le résultat de négociations fructueuses menées entre le gouvernement et les deux associations syndicales.

C'est le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, qui en a fait l'annonce aujourd'hui. Cette entente, une fois entérinée, doterait le SCSGQ et l'APGCGQ d'une nouvelle convention collective de cinq ans.

Citations :
« Je suis heureux de ce nouveau dénouement positif dans le cadre des négociations avec les secteurs public et parapublic. Les discussions entre le gouvernement et les associations ont permis, dans les deux cas, la signature d'une entente à l'avantage des deux parties, et je m'en réjouis. Je suis également fier de rappeler que jusqu'à maintenant, le gouvernement a conclu des ententes avec 510 000 employés de l'État, ce qui représente plus de 95 % du personnel syndiqué des secteurs public et parapublic. L'entente conclue avec les gardes du corps de même que celle conclue avec les constables spéciaux s'inscrivent en cohérence avec les règlements survenus avec le Front commun. J'entrevois donc positivement les négociations qu'il reste à mener avec les autres associations syndicales. »

Le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, Pierre Moreau.

« Je suis heureux que nous ayons conclu une entente négociée qui respecte le cadre financier fixé avec les deux associations syndicales. Jouant un rôle clé en matière de sécurité au sein de l'État, les constables spéciaux et les gardes du corps sont essentiels au bon déroulement des activités de l'appareil public. Je me réjouis donc que nous ayons trouvé une entente afin qu'ils puissent exercer leur travail dans les conditions qui leur sont les plus favorables. »

Le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire et ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

Lien connexe
www.tresor.gouv.qc.ca

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/July2017/10/c4182.html

Partager