Économie collaborative - Un comité consultatif secondera le Groupe de travail sur l'économie collaborative

QUÉBEC, le 1er mars 2018 /CNW Telbec/ - Le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation est heureux d'annoncer la formation d'un comité consultatif qui viendra appuyer les travaux du Groupe de travail sur l'économie collaborative (GTEC), mis en place le 9 février dernier. 

Les membres1 du comité auront pour rôle :   

  • de conseiller le GTEC tout au long de ses travaux quant à l'approche à adopter, aux enjeux à aborder et aux personnes à consulter;
  • de faire valoir les divers points de vue et perspectives des acteurs et des citoyens;
  • d'agir comme ambassadeurs des travaux du GTEC au sein de leurs milieux respectifs.

Rappelons que le GTEC a pour mandat de déterminer les meilleures pratiques à adopter pour que le Québec puisse figurer parmi les chefs de file en économie collaborative sur la scène internationale.

Citations :

« Je suis convaincue que le comité consultatif, qui est composé de femmes et d'hommes de divers milieux, permettra d'apporter un vaste éventail de points de vue sur les enjeux soulevés par l'économie collaborative et constituera ainsi un atout majeur pour aider le GTEC à mener à bien son mandat. Il m'importe de mentionner que l'engagement et la contribution des membres du comité consultatif le sont à titre personnel et bénévole. »

Dominique Anglade, vice‑première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« Je suis très fier que ces 12 personnes d'exception aient accepté notre invitation à contribuer à cet important mandat. Chacune d'entre elles y apporte une expertise et une sensibilité particulières qui viennent enrichir notre perspective d'analyse et notre capacité à présenter un rapport à la hauteur du défi. L'économie collaborative touche l'ensemble des activités humaines; il nous faut l'aborder avec une perspective large, plurielle et guidée par la recherche de l'intérêt général. »

Guillaume Lavoie, chargé de cours à l'École nationale d'administration publique (ENAP) et président du GTEC

Faits saillants :

  • Le GTEC, présidé par M. Guillaume Lavoie, chargé de cours spécialisé en économie collaborative et en politiques publiques à l'ENAP, est composé de deux membres, soit Mme Christine Fréchette, présidente‑directrice générale de la Chambre de commerce de l'Est de Montréal, et Mme Nolywé Delannon, professeure assistante en responsabilité sociale des entreprises à la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval.
  • Le GTEC tiendra des consultations en continu, notamment auprès d'experts et d'acteurs issus de différents milieux (tels les milieux universitaire, social, de l'innovation, des affaires, de l'environnement, du transport, de l'immobilier et des finances). Une large consultation publique en ligne sera également réalisée prochainement. Le dépôt d'un rapport final est prévu en mai 2018.
  • Dans la Stratégie numérique du Québec, il est mentionné que la mise sur pied du GTEC s'inscrit dans un contexte de modernisation et de renforcement de nos politiques publiques, en lien avec la transformation numérique de notre société.
  • Dans le cadre du Plan d'action pour assurer l'équité fiscale, publié en novembre dernier, le gouvernement a réitéré son approche à l'égard de l'économie collaborative, laquelle consiste à s'assurer que les initiatives issues de l'économie collaborative sont encadrées par une réglementation et une législation préservant l'équilibre entre l'innovation, la sécurité et l'équité.

Lien connexe :

  • Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

______________________________
1. Voir la liste des personnes faisant partie du comité consultatif en annexe.

ANNEXE

Laurence Audette-Lagueux
Spécialiste du financement participatif et fervente défenseure de la finance participative à Montréal, Mme Audette‑Lagueux a travaillé pour KissKissBankBank, leader européen du financement participatif, et est présentement chez FrontFundr, la plateforme d'investissement participatif la plus importante du Canada. Elle a également participé à la création de la campagne d'investissement participatif la plus importante du Canada. Elle est présidente du chapitre montréalais de l'organisation internationale OuiShare. Mme Audette‑Lagueux est fréquemment invitée à prendre la parole lors de conférences et de tables rondes sur l'économie collaborative et le financement participatif. 

Julie Bouchard
Détentrice d'un baccalauréat en économie de l'Université de Montréal et d'une maîtrise en gestion publique de la London School of Economics, Mme Bouchard a travaillé dans les secteurs public et privé, se spécialisant en gestion de performance de contrats publics. Après un passage au ministère des Finances du Québec, elle a poursuivi sa carrière en Grande-Bretagne, où elle a travaillé pour le National Audit Office et pour plusieurs organisations privées administrant des contrats publics.

Daniel Bourcier
Agent de développement au Service des relations avec les travailleurs du Fonds de solidarité FTQ, M. Bourcier travaille au sein de cette société depuis plus de vingt ans. Il a aussi été coordonnateur au développement du marché de l'épargne et coordonnateur à la formation pour le développement local et régional. Avant son arrivée au Fonds de solidarité FTQ, il a dirigé le syndicat représentant le personnel de cabine d'Air Transat. En plus d'avoir présidé le conseil du travail pour les régions des Laurentides et de Lanaudière, il a été membre du bureau de direction du SCFP‑Québec et du conseil général de la FTQ. Avant de travailler dans le milieu syndical, M. Bourcier a été coopérant au Pérou durant cinq ans et intervenant social auprès de la population itinérante de Montréal. 

Fabien Durif
Professeur titulaire au Département de marketing et vice-doyen à la recherche à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal, M. Durif dirige l'Observatoire de la consommation responsable, une cellule d'études et de veille stratégique axée sur la recherche-innovation et le transfert de connaissances dans le domaine de la consommation responsable. Il dirige également le GreenUXlab, un laboratoire de recherche en nouvelles expériences utilisateurs et en écoresponsabilité. Spécialisé en nouvelles tendances de consommation, il a publié 40 articles dans des revues internationales arbitrées et des outils de référence comme le Baromètre de la consommation responsable au Québec et l'Indice Kijiji de l'économie de seconde main.

Robert Dutton
De 1992 à 2012, M. Dutton a assuré la direction de RONA à titre de président et chef de la direction. Dès le début de son mandat, il a réalisé plusieurs changements opérationnels et structurels. Sous sa gouverne, RONA a connu une croissance soutenue et est devenue le plus important distributeur et détaillant canadien de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage. M. Dutton a entre autres développé et introduit de nouveaux concepts de magasins à grande surface pour l'habitation. Il a renforcé le réseau de distribution en investissant massivement dans de nouvelles installations à la fine pointe de la technologie à plusieurs emplacements stratégiques au Canada. Il a aussi joué un rôle de premier plan dans la consolidation du marché canadien de la rénovation-construction en réalisant d'importantes acquisitions. Aujourd'hui, M. Dutton est professeur associé à HEC Montréal. Il siège aussi à des conseils d'administration.

Vincent Dussault
Responsable du développement des initiatives en mobilité de Coop Carbone, M. Dussault est avant tout un expert en analyse des données et en technologies numériques. Après avoir administré un des plus grands sites Web au Canada, le volet francophone de The Weather Network/MétéoMédia, il se consacre aujourd'hui à l'étude et à l'identification d'occasions générées par la technologie en mobilité : analyse des données, adoption des nouveaux modes, accessibilité et fracture numérique en transport, mobilité partagée, électrification, véhicules intelligents et optimisation de la mobilité à l'aide des applications mobiles.

Julie Favreau
Spécialiste en revitalisation urbaine et en développement immobilier, Mme Favreau met en œuvre des projets créateurs de valeur économique et sociale à titre de conseillère au développement et directrice de projet. Sa vision transversale des projets et son approche multidisciplinaire lui permettent de conseiller efficacement ses partenaires et ses clients en matière de gouvernance, de gestion de projet et de modèles d'affaires. Elle a notamment travaillé auprès de la Société de développement Angus et de la Société d'habitation et de développement de Montréal. Forte de sa formation en gestion stratégique de l'Université Harvard, cette avocate s'implique activement dans sa communauté en participant à plusieurs conseils d'administration, tels que ceux de l'Esplanade Montréal et de la Régie des installations olympiques.

Karel Mayrand
Directeur pour le Québec et l'Atlantique de la Fondation David Suzuki et président de Réalité climatique Canada, organisme fondé par Al Gore, M. Mayrand est l'auteur du livre Une voix pour la Terre (Boréal, 2012), co-auteur de Demain, le Québec (Éditions La Presse, 2018), et de Ne renonçons à rien (Lux, 2017) avec le collectif Faut qu'on se parle. Avant de se joindre à la Fondation en 2008, il a conseillé plusieurs agences internationales, de même que M. Pierre Marc Johnson, ancien premier ministre du Québec, pendant plus d'une décennie sur les enjeux de mondialisation et d'environnement. 

Audrey Murray
Avocate, Mme Murray exerce ses activités depuis plus de quinze ans à la Commission de la construction du Québec ainsi qu'au sein de plusieurs organisations ayant pour mission de faire du Québec un lieu innovant, prospère et inclusif. C'est à titre de vice-présidente qu'elle agit pour la transformation de la société québécoise, en misant sur des démarches d'acceptabilité sociale ainsi que sur des conversations non complaisantes entre les partenaires-décideurs pour piloter la rénovation de normes, de programmes et de services. Elle est membre du Conseil du statut de la femme, du Conseil de presse du Québec, de la revue Liberté et de l'Usine C.

Jonathan Plamondon
Médiateur en relations de travail au Conseil canadien des relations industrielles, M. Plamondon est titulaire d'une maîtrise européenne en sciences du travail de l'Université catholique de Louvain et de la Warwick Business School ainsi que d'un baccalauréat en relations industrielles de l'Université de Montréal. Il a été vice‑président de la Fédération étudiante collégiale du Québec, président de la Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal, président de Force Jeunesse et président du Comité consultatif Jeunes de la Commission des partenaires du marché du travail. Il a aussi été fellow du programme de leadership national Action Canada.

Mélissa Stoia
Détentrice d'un baccalauréat et d'une maîtrise en géographie, respectivement obtenus à l'Université Paris I - Panthéon-Sorbonne et à l'Université de La Réunion, Mme Stoia est spécialisée en analyse spatiale et territoriale. Elle est actuellement conseillère en croissance et en innovation au sein du réseau PME MTL et s'affaire au développement économique de l'Est de Montréal depuis près de sept ans. Depuis 2016, elle coordonne Synergie Montréal, une initiative en économie circulaire qui permet aux PME de boucler la boucle en réintégrant leurs sous-produits dans la chaîne de valeur et en partageant leurs capacités et expertises.

Jean-Patrick Toussaint
M. Toussaint est conseiller en renforcement des capacités pour le programme Municipalités pour l'innovation climatique à la Fédération canadienne des municipalités, et possède vingt ans d'expérience en sciences de l'environnement. Il a travaillé sur des initiatives de sensibilisation et de politiques environnementales à la Fondation David Suzuki comme chef des projets scientifiques, en plus d'avoir exercé des activités sur les enjeux d'urbanisation chez Future Earth. Il a été membre du conseil d'administration du Conseil régional de l'environnement de Montréal et siège au comité exécutif de l'Avant Garde (CIRANO). M. Toussaint possède un doctorat en sciences environnementales de l'Université d'Adélaïde (Australie).

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2018/01/c5752.html

Partager