Accessibilité des places en services de garde subventionnés - Création de 88 places pour mieux répondre aux besoins de garde des familles

DRUMMONDVILLE, QC, le 17 févr. 2020 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec agit pour mieux répondre aux besoins de garde des familles de la région. C'est avec fierté que le député de Johnson et ministre responsable du Centre-du-Québec, André Lamontagne, et le député de Drummond‑Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, confirment la création de 88 places dans différents services de garde de leurs circonscriptions. Cette annonce se fait au nom du ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe.

Les services de garde qui vont bénéficier de ces nouvelles places sont : Plumeau-Soleil de Drummondville, La douce couvée de Roxton Falls, Mini-Campus inc. de Drummondville et le Centre de services à la communauté de Saint-Samuel.

Dans l'ensemble du Québec, ce sont 50 projets ont été retenus d'une part à l'intention notamment des parents-étudiants. Ils permettront la création de 1 522 places en centres de la petite enfance et de 670 places en garderies subventionnées, soit 2 192 places.

Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé récemment la création de 2 684 places, à la suite d'un appel de projets lancé en mars 2019. La création de ces nouvelles places subventionnées représente des subventions récurrentes estimées à 35,4 millions de dollars par année. S'ajoute un investissement de 26,5 millions de dollars dans les infrastructures des centres de la petite enfance.

Projets retenus :

 

INSTALLATION

NOMBRE DE PLACES

Volet Parents-étudiants

CPE PLUMEAU-SOLEIL

Campus de l'Université du Québec à Trois-Rivières à Drummondville

62

Cégep de Drummondville

8

Volet Optimisation

CENTRE DE SERVICES À LA COMMUNAUTÉ DE SAINT-SAMUEL, Saint-Samuel

8

CPE MINI-CAMPUS INC., Drummondville

2

CPE LA DOUCE COUVÉE, Roxton Falls

8

Total

88

 

Citations : 

« Je suis heureux que Drummondville et Roxton Falls puissent bénéficier de nouvelles places subventionnées et que l'on développe davantage le réseau pour encore mieux servir les familles de la région. Grâce à ces nouvelles places, on pourra offrir à encore plus d'enfants un environnement sain, sécuritaire et agréable où ils pourront s'épanouir pleinement. En plus, un grand nombre de places ont été créées pour les parents-étudiants qui fréquentent le campus de l'UQTR à Drummondville. Votre gouvernement facilite ainsi la vie de plusieurs parents désireux de poursuivre des études. »

André Lamontagne, député de Johnson, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec.

« C'est une bonne nouvelle pour les parents de ma circonscription qui font face à des difficultés importantes pour trouver un endroit où confié leurs enfants. Notre gouvernement s'est engagé à maximiser la disponibilité des places dans les services de garde et nous continuerons de déployer des efforts en ce sens. »

Sébastien Schneeberger, député de Drummond‑Bois-Francs.

« À titre de ministre de la Famille, je me suis engagé à maximiser la disponibilité des places dans les services de garde éducatifs à l'enfance qui sont offertes aux enfants du Québec. Aujourd'hui, il s'agit donc d'une très bonne nouvelle pour les familles du Centre-du-Québec et je tiens d'ailleurs à remercier mes collègues, André Lamontagne et Sébastien Schneeberger, qui ont travaillé très fort afin d'arriver à cette belle annonce.  À mon arrivée en poste, j'ai pris la décision d'alléger les critères de financement à condition que ces projets voient le jour dans un délai de
24 mois. Nous prenons ainsi les moyens nécessaires pour accélérer la réalisation de milliers de places dans le but de les rendre disponibles le plus rapidement possible. Au cours des prochains mois, nous continuerons d'investir pour nous assurer du déploiement des services de garde éducatifs à l'enfance de qualité pour que chaque enfant développe son plein potentiel. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Faits saillants :

  • Les projets retenus ont été analysés en fonction de leur faisabilité, de leur pertinence et de leur qualité.
  • Ils ont été analysés et recommandés par les comités consultatifs sur l'offre de services de garde éducatifs à l'enfance.
  • Les comités consultatifs sur l'offre de services de garde éducatifs à l'enfance ont notamment pour responsabilités de conseiller le ministre de la Famille sur les besoins et les priorités pour la répartition de nouvelles places subventionnées, d'analyser tous les projets reçus et de lui faire des recommandations pour la répartition des nouvelles places.
  • Les 50 projets à l'intention des parents-étudiants devront être réalisés dans les 24 mois suivant l'envoi de la lettre d'autorisation du ministre de la Famille.
  • Dans le cadre du plan d'accélération de l'accessibilité des places en services de garde subventionnés, outre le présent appel de projets, le Ministère travaille également à la création de près de 11 000 places attribuées à la suite d'appels de projets tenus en 2011 et 2013, mais qui dormaient sur des tablettes. S'ajoutent à ce nombre près de 1 700 places issues de l'appel de projets ciblé 2018, dont la réalisation se poursuit.
  • Pour accélérer la réalisation des places, le Ministère a diminué à 25 % la contribution financière exigée des CPE dans le cadre du Programme de financement des infrastructures (PFI). Cette contribution a même été abolie pour les projets situés dans un territoire en déficit de places. Ces assouplissements aux règles administratives du PFI s'appliquent sous certaines conditions.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2020/17/c6385.html

Partager