La ministre Marguerite Blais et la députée Émilie Foster annoncent la construction d'une maison des aînés et alternative dans Charlevoix

SAINT-HILARION, QC, le 20 août 2020 /CNW Telbec/ - La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, ainsi que la députée de Charlevoix - Côte-de-Beaupré, Émilie Foster, annoncent aujourd'hui qu'une maison des aînés et alternative sera construite à Saint-Hilarion, dans Charlevoix, sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale.

Cette maison des aînés et alternative, qui mettra 48 places à la disposition de la population de la région, dont 36 places pour aînés et 12 autres places pour adultes ayant des besoins spécifiques, sera située en bordure du chemin Principal, dans une nouvelle rue à venir. Ce site permettra d'offrir aux résidents un milieu de vie à dimension humaine, constitué de quatre unités climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident.

Ce nouveau type d'hébergement rappellera davantage un domicile et favorisera les contacts humains ainsi qu'un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches. De plus, l'environnement des maisons des aînés et alternatives facilitera l'application des mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d'éclosion. Cette transformation sera aussi bénéfique pour le personnel qui travaille dans ces milieux, et contribuera d'ailleurs à l'attractivité et à la rétention de cette main-d'œuvre.

Citations :

« Notre gouvernement accélère la transformation des milieux d'hébergement pour les aînés et les personnes ayant des besoins spécifiques. Cette construction d'une maison des aînés et alternative dans Charlevoix démontre notre action dans ce dossier. Ce nouveau standard de qualité améliorera le quotidien des résidents, des proches ainsi que du personnel. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

« Il ne fait aucun doute que cette maison des aînés et alternative fera une différence dans la vie de nos personnes âgées et de nos adultes ayant des besoins spécifiques à Saint-Hilarion et dans les environs. Votre gouvernement a pris l'engagement historique d'offrir à nos citoyens des services d'hébergement qui se rapprochent davantage du confort de la maison plutôt que d'une institution de santé, et cette annonce témoigne du fait que nous respectons nos promesses. Nous avons à cœur les besoins réels de nos résidents de la Capitale-Nationale. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Cette annonce témoigne des grands efforts qui sont faits par notre gouvernement pour être à l'écoute des usagers et attentif à leur réalité concrète. Il s'agit d'un projet des plus nobles, qui permettra aux personnes hébergées d'avoir accès à tous les services et à tous les soins nécessaires à leur bien-être. J'en suis très heureuse pour la population de Charlevoix. »

Émilie Foster, députée de Charlevoix - Côte-de-Beaupré

Faits saillants :

  • Afin d'accélérer la construction des maisons des aînés et alternatives, le gouvernement a annoncé qu'un montant de 309 millions de dollars du Plan québécois des infrastructures 2020-2030 serait devancé à cette année.

  • Cette maison des aînés et alternative s'inscrit dans le cadre d'une démarche de transformation majeure des milieux d'hébergement et de soins de longue durée.

  • Ce sont plus de 3 000 nouvelles places qui seront construites en maisons des aînés ou en maisons alternatives, dont 2 600 livrées avant la fin de 2022.

  • Par ailleurs, 2 500 places en centre d'hébergement et de soins de longue durée feront quant à elles l'objet de rénovations ou de reconstructions au cours des prochaines années.

  • Toutes les nouvelles places prévues ont été déterminées selon une démarche rigoureuse, pour chacune des régions du Québec, par un croisement des plus récentes données de la liste d'attente en hébergement avec les projections du nombre de places supplémentaires qui seront requises dans les prochaines années en raison du vieillissement de la population.

  • La Société québécoise des infrastructures agit à titre de gestionnaire de projet.

Lien connexe :

Pour plus de détails : www.msss.gouv.qc.ca/presse.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2020/20/c2275.html

Partager