Lutte contre l'isolement social des aînés - La ministre Marguerite Blais annonce un appui de 400 000 $ pour un projet phare en gériatrie sociale à Montréal

MONTRÉAL, le 25 juin 2019 /CNW Telbec/ - La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, annonce aujourd'hui qu'un financement de 400 000 $ est accordé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS) pour soutenir sur deux ans un projet phare en gériatrie sociale sur son territoire.

Ce projet, nommé Pour une communauté bienveillante envers ses aînés, a pour objectif de créer un réseau de partenaires capables de repérer les aînés vulnérables et isolés dans leurs milieux de vie, d'entrer en contact avec eux, d'intervenir pour améliorer leur qualité de vie, de les accompagner vers les services appropriés ainsi que de favoriser leur autonomie et leur participation sociale. Le programme sera déployé sur le territoire du réseau local Faubourg, Plateau-Mont-Royal et Saint-Louis-du-Parc, dont la population est constituée à 70 % de personnes socialement défavorisées et présente le plus haut taux de personnes âgées vivant seules à Montréal.

Devant le constat accablant des ravages de l'isolement chez de nombreux aînés vivant en situation de vulnérabilité, le gouvernement se mobilise pour lutter contre ce phénomène. Le soutien financier accordé par le gouvernement permettra de mettre en place des mesures concrètes qui amélioreront la qualité de vie et le bien-être de ces Montréalais.

Citation :

« La gériatrie sociale permet de rejoindre les aînés directement dans leur communauté, et c'est ce qui fait toute la différence lorsqu'il est question de briser leur isolement social et de favoriser leur vieillissement actif. Je suis très heureuse que notre gouvernement soutienne cette approche novatrice, qui ouvre la voie à un changement majeur dans notre société à l'égard des personnes aînées. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Faits saillants :

Le projet se déploiera selon trois volets :

  • création d'un modèle de gériatrie sociale enraciné dans la communauté, notamment grâce à un comité de pilotage rassemblant des représentants de différents acteurs du milieu;
  • mise en place d'un maillage inter-réseaux, entre autres par l'entremise de rencontres, de formations, d'ententes de collaboration et de coordination, de mécanismes de communication intersectoriels et d'un outil de référencement entre le milieu communautaire et les services du réseau;
  • adoption d'interventions centrées sur le bien-vieillir, qui misent par exemple sur des programmes de prévention, des ateliers donnés par des pairs, de même que des outils et des guides de pratique pour les intervenants en première ligne.

Rappelons que le concept de gériatrie sociale est en émergence au Québec, et qu'un tel projet permettra de le documenter et de le concrétiser. En vue de mieux évaluer les différentes initiatives mises en œuvre récemment, dont le projet pilote de la Fondation AGES, annoncé le 3 juin dernier, un comité consultatif sera mis sur pied d'ici la fin juin afin d'offrir une meilleure cohérence et de se baser sur des critères et des indicateurs communs. Ce comité sera formé de différents experts de la gérontologie, de la participation sociale et des directions concernées du ministère de la Santé et des Services sociaux.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2019/25/c6768.html

Partager