Tournée du Québec En action pour la main-d'œuvre - Le ministre Jean Boulet annonce un soutien de près de 5,2 millions de dollars pour la formation de 278 travailleurs

SHERBROOKE, QC, le 6 mai 2019 /CNW Telbec/ - Le développement des compétences étant essentiel pour répondre aux besoins du marché du travail, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce un soutien de près de 5,2 millions de dollars pour la formation en alternance travail-études de 278 travailleurs dans les secteurs de la fabrication métallique industrielle et de l'automobile.

Ces travailleurs seront formés dans le cadre de 12 projets différents, dont neuf seront pilotés par le Comité sectoriel de la main-d'œuvre dans le secteur de la fabrication métallique industrielle, le comité Perform, deux par le Comité paritaire sur l'industrie des services automobiles des Cantons de l'Est et un par le Comité paritaire de l'industrie des services automobiles de la région de Québec.

Dans plusieurs régions du Québec
Les professions visées par ces projets, comme peintre industriel, poseur de tôlerie de précision et mécanicien automobile, font partie de celles pour lesquelles les entreprises de ces secteurs ont de la difficulté à recruter du personnel qualifié. Les projets se dérouleront dans plusieurs régions du Québec, dont l'Estrie, où seront formées 94 personnes dans le cadre de 4 projets.

Un des projets prévoit la formation de 38 travailleurs en peinture industrielle en Estrie, où la demande pour cette profession est particulièrement élevée. D'ailleurs, 16 entreprises estriennes participeront au projet. Offerte par la Commission scolaire des Sommets, la formation se déroulera autant au centre de formation professionnelle qu'en entreprise au cours d'un stage, et les participants obtiendront une attestation d'études professionnelles (AEP).

L'aide financière est accordée dans le cadre du Programme de formations de courte durée privilégiant les stages dans les professions priorisées par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Ce programme, financé par l'intermédiaire du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre, est dessiné, et les professions sont priorisées, par la CPMT.  

Grande corvée
L'annonce a été faite dans le cadre de la tournée du Québec du ministre, de passage dans la région de l'Estrie. Pendant ce neuvième arrêt, M. Boulet a fait connaître le bilan de la Grande corvée, qui vise à joindre, à écouter et à outiller les entreprises qui vivent des difficultés de recrutement. Cette action se déroule en continu et constitue une nouvelle façon de communiquer et d'échanger avec les entreprises du Québec. 

En ce moment, près de 6 443 entreprises ont été appelées au Québec. Pour l'Estrie, le personnel du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale a contacté jusqu'à présent 319 entreprises et il a pu échanger avec 194 d'entre elles au sujet de leurs besoins de main-d'œuvre. Des conseillers aux entreprises rencontreront par la suite plusieurs de ces entreprises. Ces activités s'ajoutent aux interventions déjà en cours dans les entreprises de la région. 

Citation :

« Afin que nos entreprises puissent réaliser leurs projets de développement, elles doivent pouvoir compter sur une main-d'œuvre qualifiée. Les formations offertes en alternance travail-études répondant particulièrement bien aux besoins des entreprises tout en permettant aux travailleurs de développer leur employabilité, nous continuerons d'appuyer les projets comme ceux du comité Perform et du Comité paritaire sur l'industrie des services automobiles des Cantons de l'Est, qui sont particulièrement porteurs pour notre économie. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants :

  • Le Programme de formations de courte durée privilégiant les stages dans les professions priorisées par la CPMT permet de couvrir des frais de formation pour le développement des compétences de personnes déjà à l'emploi d'une entreprise, mais qui sont dégagées de leurs tâches pour bénéficier de la formation. Il couvre également les personnes nouvellement embauchées qui occuperont un poste au plus tard à la fin du projet de formation. Cette démarche doit mener à une attestation d'études professionnelles (DEP), une attestation de spécialisation professionnelle (ASP), un diplôme d'études collégiales (DEC) ou un diplôme d'études professionnelles (DEP).
  • Ce programme innovant prévoit une formule d'alternance travail-études afin de répondre aux besoins des entreprises tout en favorisant leur engagement dans la formation de la main-d'œuvre actuelle et future. 
  • M. Boulet visite toutes les régions du Québec afin de rencontrer les partenaires du marché du travail pour, notamment, leur faire part de sa vision des actions à poser afin de soutenir les entreprises devant conjuguer leurs besoins avec la rareté de la main-d'œuvre et leur faire connaître les programmes, mesures et services du Ministère. Il a commencé sa tournée du Québec le 4 février, à Trois-Rivières.
  • La Grande corvée, réalisée par près de 210 conseillers du Ministère, a été lancée le 21 janvier dernier.
  • Les entreprises qui souhaitent obtenir de l'information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises du Ministère au bureau de Services Québec ou au centre local d'emploi le plus près.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2019/06/c7182.html

Partager